Publicité

LFB – Récap’ J9 : Mondeville fait chuter Basket Landes, Bourges et Villeneuve confirment

Ce samedi 2 décembre se jouait la 9ème journée de LFB, l’avant dernière avant les fêtes de fin d’année. Au programme, des duels à tous les étages, dont deux chocs entre les équipes du TOP 5. Alors, que s’est-il passé lors de cette 9ème journée de LFB ? Bourges est-il toujours leader ? Réponse dans notre Récap’…

Flammes Carolo 65 – 68 Villeneuve d’Ascq

C’était LE choc de cette 9ème journée de LFB entre les Flammes Carolo, 3ème du classement, et Villeneuve d’Ascq, le 4ème. Ces deux équipes doivent faire face à des changements au sein de leur effectif. La joueuse des Flammes, Renée Montgomery, vient tout juste de quitter le club. Villeneuve d’Ascq, de son côté, doit composer jusqu’à la fin de l’année sans sa meneuse Virginie Brémont. Malgré cela, les deux équipes sont sur une dynamique plutôt positive. Charleville s’est qualifié mercredi pour les 16èmes de finale de l’EuroCup, et Villeneuve d’Ascq s’est replacé en EuroLeague suite à sa victoire face à Bourges.

Étant donné un problème de Live Stats, nous ne pouvons vous fournir pour le moment un résumé détaillé du match.

Hainaut Basket 66 – 58 Roche Vendée

Roche Vendée, qui a engrangé la semaine dernière son premier succès en LFB, se déplaçait ce week-end sur le parquet du Hainaut (9ème). De son côté, le Hainaut, qui vient de récupérer sa meneuse : Bintou Marizy-Dieme (entorse de la main), n’avait qu’une idée en tête, se relancer face au promu.
En ce début de match, les deux équipes peinent à scorer. Résultat, après 4 minutes de jeu, le score n’est que de 4-5. Finalement, c’est Kristen Mann (12 points ce soir) qui va montrer le chemin à suivre pour Roche Vendée : 4-12 après 7 minutes de jeu. Pas de panique du côté du Hainaut qui va revenir à la fin de ce premier quart-temps : 9-14. Mais le Hainaut commence ce deuxième quart comme le premier, et Roche Vendée en profite pour prendre les devants. Un 2-8 et voilà le promu avec 11 points d’avance : 11-22 après 4 minutes dans le QT2. Mais il n’aura fallu qu’une minute au Hainaut pour revenir dans la partie. Un 8-2 des locales et voilà de nouveau les deux équipes avec 5 points d’écart : 19-24. Finalement, à la mi-temps, 5 points séparent toujours ses deux équipes : 23-28. Au retour des vestiaires, le Hainaut impose son rythme. Un 15-2 en 6 minutes, et voilà les Green Girls devant. Finalement, à l’entame des 10 dernières minutes, le Hainaut mène 48-41. Dans cette ultime reprise, les deux équipes se rendent coup pour coup. À 2 minutes de la fin, 8 points séparent les deux équipes : 61-53. 8 points c’est rien, mais 2 minutes c’est trop peu pour revenir. Au final, le Hainaut s’impose 66-58 face à un concurrent direct pour le maintien. Bintou Marizy-Dieme a signé son retour de la meilleure des manières avec 19 points, 3 rebonds et 3 passes en 38 minutes. Pour Roche Vendée, le double double de Bernadette Ngoyisa (23 points et 12 rebonds en 31 minutes de jeu) n’aura pas suffi pour l’emporter.

USO Mondeville 55 – 51 Basket Landes

Cela pouvait être LA bonne affaire du week-end pour Basket Landes. Tandis que les 4 autres équipes du TOP 5 s’affrontaient mutuellement, Basket Landes, de son côté, allait défier Mondeville, l’avant dernier du championnat. Privé de sa meneuse jusqu’à la fin de l’année, l’USOM traverse une passe difficile mais gare aux Normandes. Le début de match des Mondevillaises est compliqué puisque Basket Landes gère bien sa défense jusqu’à forcer ses adversaires à shooter de loin, sans que l’adresse ne soit au rendez-vous (10-16 à l’avantage de Basket Landes à la fin du premier quart-temps). Malgré une bonne première partie de deuxième quart-temps, les Normandes ne parviennent pas à refaire leur retard (notamment à cause d’un 0/10 à 3 points). À la pause, le score est de 26 à 32. Queralt Casas domine les débats avec 11 points au commencement de la seconde période. Lors de cette dernière, deux fautes techniques coup sur coup pour le coach de Mondeville Romain LHermitte donneront un véritable coup de fouet à ses joueuses, notamment dans le troisième quart-temps, remporté 18-5 par l’USOM (44 à 37 au départ de l’ultime quart-temps). L’USOM prendra l’avantage jusqu’à ne plus le lâcher. Le score final est de 55 à 51 pour Mondeville où Romana Hedjova a brillé avec ses 15 points à 6/14 aux tirs, ainsi que Kim Gaucher en double-double avec 12 points et 11 rebonds en 40 minutes de temps de jeu.

Nantes Rezé 59 – 72 Tarbes

Nantes, qui vient d’être éliminé de l’EuroCup, peut maintenant se concentrer uniquement sur le championnat. Ce match face à Tarbes (7ème), était l’occasion pour le NRB de repasser devant son adversaire du soir.
Mais en ce début de match, les Tarbaises, qui n’ont pas joué depuis une semaine, ont des fourmis dans les jambes : 0-6 après 2 minutes. Finalement, Nantes revient (11-10) dans la partie, mais ce retour n’est que d’une courte durée : 11-17 après 7 minutes. Le NRB va finalement recoller une nouvelle fois au score, mais ce sera la dernière fois du match : 17-17 après 8 minutes. Finalement, à la fin de ce premier quart c’est Tarbes qui est devant, mais d’une courte tête : 17-21. Dans le deuxième quart, Tarbes va creuser l’écart et prendre plus de 10 points d’avance : 28-41 à la pause. Après 4 minutes de jeu en seconde mi-temps, l’écart est toujours le même : 36-49. Mais un 10-2 va remettre Nantes sur de bons rails : 46-51 à l’entame des 10 dernières minutes. Mais pour Tarbes, pas question de lâcher l’affaire. Un 2-9 et voilà le TGB qui reprend plus de 10 points d’avance : 48-60 à 5 minutes de la fin. Finalement, Tarbes gère sa fin de match, conserve son avance et s’impose 59-72. Du côté des stats, la joueuse de Tarbes :  Adja Konteh a terminé meilleure marqueuse du match avec 23 points. Elle a aussi cumulé 5 rebonds et 2 passes décisives en 37 minutes. Pour Nantes, on notera le bon match d’Ambrosia Anderson sous ses nouvelles couleurs : 16 points et 4 rebonds en 34 minutes. La réussite n’aura pas été au rendez-vous pour les Nantaises avec un 22/69 aux shoots, soit 31% (contre 49% pour Tarbes).

Nice 56 – 82 Lattes Montpellier

Nice, 10ème du classement, connaît un début de saison compliqué. Ce match face à Montpellier, ne devait pas arranger les choses, du moins sur le papier. Mais, le BLMA doit faire avec un secteur intérieur diminué suite au départ d’Ewelina Kobryn. De plus, sa jeune joueuse Ornella Bankolé est indisponible jusqu’à la fin de la saison. Alors les Niçoises en ont-elles profité pour inverser la tendance ?
Nice et Montpellier ont à cœur de bien démarrer cette rencontre. Le premier ballon est pour Montpellier mais c’est Géraldine Robert qui est la première à scorer pour Nice. S’ensuit alors un temps fort niçois. Le Cavigal inflige un 7-0 aux Gazelles. Du côté de Montpellier, le duo Baer-Hurt réduit l’écart (7-4). Les deux équipes se rendent ensuite coup pour coup. Finalement c’est Montpellier qui prendra l’avantage à la fin du premier quart-temps (10-12) à la suite d’une antisportive sifflée contre Migna Touré. Point noir de ce premier quart-temps pour les locales, Kendall Cooper en est déjà à 3 fautes. Le second quart démarre sur un 3 points d’Antiesha Brown qui redonne l’avantage à ses coéquipières (13-12). Par la suite, c’est reparti pour une partie de Ping Pong, aucune des deux équipes ne parvient à prendre significativement l’avantage. Cependant, Montpellier fait beaucoup de fautes et se retrouve rapidement dans la pénalité (5’45 à jouer). Nice ne parvient pas à décoller et le score reste serré jusqu’à la mi-temps. Un dernier shoot pour Montpellier donnera 3 points d’avance aux joueuses de Rachid Meziane : 32-35 à la pause. Au retour des vestiaires, Montpellier anesthésie les locales. Elles ne marqueront que 6 points dans ce 3ème quart-temps. Les Gazelles prennent le large et que ce soit en attaque ou en défense rien ne fonctionne pour les locales qui encaissent un 6-24. Ainsi, le BLMA possède plus de 20 points d’avance à l’entame des 10 dernières minutes : 38-59. Les coéquipières de Romane Bernies ne relâchent pas leurs efforts dans ce dernier acte. Nice, assommé, ne trouve pas de solutions. L’écart reste sensiblement le même que celui accusé dans la 3ème reprise. Score final 56-82. Du côté des stats, pour Montpellier, Courtney Hurt termine avec 22 points, 7 rebonds, 2 passes décisives

Bourges 69 – 53 Lyon

C’était l’un des chocs de cette 9ème journée de LFB. Bourges, le leader de la LFB, accueillait Lyon, le 5ème. Ce match était l’occasion pour Paoline Salagnac et Ingrid Tanqueray de revenir au Prado. Mais au-delà de cela, l’enjeu de cette rencontre était de voir le visage de Lyon face à une grosse équipe de ce championnat.
En ce début de match, c’est un vrai duel auquel nous assistions. Bourges score et Lyon lui répond parfaitement. Finalement après 10 minutes de jeu, les locales sont devant mais d’une courte tête : 14-10. Bis repetita dans le deuxième quart. Les deux équipes se rendent coup pour coup : 23-19 après 5 minutes dans le QT2. Mais un 0-7 va faire passer l’ASVEL devant. Pas de panique du côté des Tango qui virent en tête à la mi-temps 28-26. Mais au retour des vestiaires, Lyon va complètement exploser. Un 18-0 pour les locales en 5 minutes et voilà Bourges loin devant : 46-26. La messe est dite. Finalement, Bourges s’impose 69-53 face à une équipe lyonnaise qui aura résisté une mi-temps. Valériane Ayayi termine meilleure marqueuse du match avec 15 points et échoue à un rien du double double avec ses 9 rebonds. Pour Lyon, on notera les 12 points, 8 rebonds et 3 passes décisives de Sandrine Gruda en 35 minutes.

Feed NBA 24/24