Publicité

WNBA – Draft : Les heureuses élues sont connues !

La nuit dernière avait lieu la draft WNBA 2018. Après vous avoir détaillé les dix profils qui nous paraissaient les plus intéressants à suivre la saison prochaine, voici la liste des picks réalisés par chaque franchise lors du premier tour. On notera également la sélection par Phoenix de la pépite russe Raisa Musina lors du deuxième tour, ainsi deux joueuses européennes (et russe) ont été drafté cette nuit.

1 – Las Vegas Aces : A’Ja Wilson, 1m95, Poste 4/5

La désormais ancienne joueuse de l’université de South Carolina était quasiment assurée d’être appelée sur le podium en première position, et c’est chose faite. Wilson pourra contribuer au redressement offensif des Aces, plus faible attaque de la ligue la saison dernière avec 74,4 points par match.

2 – Indiana Fever : Kelsey Mitchell, 1m77, Poste 2

Elle aussi devait se douter de sa future destination avant la cérémonie. La scoreuse venue tout droit d’Ohio State va également faire du bien à l’attaque du Fever, avant-dernière dans ce domaine l’année passée (75,1 points par match).

3 – Chicago Sky : Diamond DeShields, 1m86, Poste 2/3

La joueuse qui évoluait en Turquie ces derniers mois n’a donc pas effrayé la franchise de Chicago avec cette expérience à l’étranger, bien au contraire. Ses dirigeants ont donc choisi d’utiliser le premier de leurs deux picks consécutifs pour l’ancienne de Tennessee, qui pourra évoluer à toutes les positions de l’arrière.

4 – Chicago Sky : Gabby Williams, 1m80, Poste 3/4

La logique est imparable : le Sky a donc sélectionné une joueuse dominante au tir et à la création dans un premier temps, puis une autre à l’aise dans la peinture et défensivement. Dans une équipe en pleine reconstruction comme l’est celle de Windy City, cette draft s’annonce prometteuse avec l’obtention de deux des meilleurs joueuses à leurs postes respectifs.

5 – Seattle Storm : Jordin Canada, 1m70, Poste 1

Comme prévu, la meneuse de UCLA s’annonce comme la digne successeur de Sue Bird du coté du Storm. La franchise de Seattle s’est montrée prévoyante pour l’avenir, puisque la légende de 37 ans s’approche de la fin de carrière, et que le profil de Canada annonce tout les traits d’une future All Star à son poste.

6 – Dallas Wings : Azura Stevens, 2m01, Poste 4

Le phénomène intérieur de UConn aura finalement atterri légèrement plus bas qu’espéré, et Dallas peut s’en frotter les mains. Meilleure attaque de la ligue la saison dernière, le Wings cherchait surtout à se renforcer défensivement grâce à la draft. Stevens, de par sa taille et son envergure, sera capable de dissuader les équipes adverses dans la raquette, mais constituera également une nouvelle arme offensive non négligeable.

7 – Washington Mystics : Ariel Atkins, 1m80, Poste 2

Nous avions choisi de ne pas traiter le cas d’Ariel Atkins, qui évoluait à l’université de Texas la saison passée. Celle-ci s’annonce malgré tout comme une très bonne joueuse de par sa polyvalence. Capable de shooter à 3 points efficacement (42% derrière la ligne), sa défense sur les lignes arrières (2,7 interceptions par match) pourra s’avérer utile pour la franchise de la capitale américaine.

8 – Indiana Fever : Victoria Vivians, 1m86, Poste 2

Elle pouvait prétendre au septième spot, puisqu’elle présente un profil quasi similaire à celui d’Atkins. Mais Vivians se retrouve donc au Fever en compagnie de Kelsey Mitchell. Les deux rookies devront donc se partager le poste d’arrière dans leur nouvelle équipe, bien que Vivians puisse occuper le poste 3 grâce à son physique. Il faudra donc garder un oeil sur le partage des minutes et des responsabilités dans l’Indiana.

9 – Connecticut Sun : Lexie Brown, 1m75, Poste 1

Le Sun a donc opté pour la meneuse en provenance de Duke, notamment pour sa grande taille et ses qualités défensives. Brown va également bénéficier à la franchise du Connecticut par ses capacités de scoring (19,4 points par match) et de passeuse. Une bonne pioche à cet étape de la draft.

10 – New York Liberty : Kia Nurse, 1m83, Poste 2

En quête d’adresse derrière l’arc et de défense ces dernières années, New York pourrait trouver tout ce qu’il souhaite en la personne de Kia Nurse. Véritable artilleuse à 3 points avec UConn cette saison, l’arrière ne mâche pas son travail quand son équipe n’a pas le ballon. Le choix du Liberty semble donc être le bon.

11 – Los Angeles Sparks : Maria Vadeeva, 1m90, Poste 5

La grande espoir du basket russe a donc vu son nom appelé pour le 11ème choix, détenu par la franchise de LA. Championne il y a deux saisons, finaliste cette année, celle-ci n’avait pas réellement de creux dans son effectif et de besoin immédiat à combler. La sélection de Vadeeva semble donc pleinement justifiée au vu de l’incertitude de la joueuse quant à son avenir.

12 – Phoenix Mercury : Marie Gulich, 1m95, Poste 5

Souvent annoncée au deuxième tour dans les différentes mock drafts jusque récemment, c’est bien Marie Gulich qui est venu conclure le premier tour de la cuvée 2018. L’ancienne joueuse d’Oregon State, qui a quasiment doublé sa production au scoring durant sa dernière année à l’université (17,5 points par match), est très efficace dans la raquette adverse et protège efficacement la sienne avec 3 contres en moyenne.

Retrouvez l’ensemble des noms des joueuses draftées pendant les deuxième et troisième tours sur le site de la WNBA.

Basket Féminin WNBA

En direct : toute l'actu NBA