NBA – L’impact considérable des big men dans ces playoffs

PHILADELPHIA, PA – DECEMBER 20: Anthony Davis #23 of the New Orleans Pelicans controls the ball against the Philadelphia 76ers at Wells Fargo Center on December 20, 2016 in Philadelphia, Pennsylvania NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2016 NBAE (Photo by Jesse D. Garrabrant/NBAE via Getty Images)

Alors que le premier tour des playoffs est déjà bien engagé et que la lutte fait rage entre de nombreuses franchises, un premier bilan peut être tiré quant au rôle des big men dans les différentes séries. À l’heure où la ligue semblait privilégier le small ball, les intérieurs trouvent leur place et constituent même pour certaines équipes l’arme offensive numéro un, même dans des matchs d’un tel enjeu.

L’outrageuse domination d’Anthony Davis face aux Blazers, l’apport de Joel Embiid depuis son retour de blessure contre Miami, la dissuasion de Rudy Gobert sur les stars du Thunder. Autant d’exemples de l’importance des big men dans le début de ces playoffs. Que ce soient les têtes d’affiche cités ici, ou de simples role players qui tirent leur épingle du jeu, leur impact sur les résultats de leur équipe est flagrant et mérite que l’on s’y intéresse.

Principal exemple de ce constat, Anthony Davis a tout simplement survolé la série opposant Pelicans et Blazers avec 33 points et 12 rebonds de moyenne sur les quatre matchs. Il a même enregistré une pointe lors de la dernière rencontre à 47 points (record de franchise !), 11 rebonds et 3 contres, qui lui a permis de rejoindre Hakeem Olajuwon, seul auteur d’une performance semblable en playoffs.

Joel Embiid a lui seulement disputé deux rencontres face au Heat, sa blessure au visage l’empêchant de prendre part à l’entame de la série. Cependant, les deux ont débouché sur des victoires des Sixers, avec lors du dernier match à l’American Airlines Arena une contribution surtout défensive pour le Camerounais (5 contres).

Notre représentant national Rudy Gobert n’est pas en reste, puisqu’il se montre décisif dans l’affrontement entre Utah et OKC. On connait l’intimidation qu’il apporte dans la raquette du Jazz, mais il contribue également dans l’attaque de son équipe, en tournant à 15,3 points et 11 rebonds sur les quatre premières rencontres.

D’autres role players intérieurs s’avèrent précieux pour leur franchise. On citera notamment Marcin Gortat, dont la bonne production a coïncidé avec les victoires des Wizards, Thon Maker qui se révèle être l’atout surprise du côté des Bucks dans ces phases finales, et dans une moindre mesure Javale McGee, qui a signé de bonnes prestations contre les Spurs qui lui ont valu d’être maintenu dans le cinq des Warriors.

Décisifs des deux côtés du terrain, certains big men nous ramèneraient presque aux anciens temps de la NBA, où les joueurs majeurs se trouvaient principalement dans la raquette. Ils ont beau ne pas tous posséder le tir à trois points dans leur arsenal offensif, ou ne pas être unanimement reconnus pour leur défense, chacun trouve un moyen d’aider son équipe dans son jeu et à obtenir des victoires capitales dans ces playoffs.

À lire également : Joel Embiid vise le titre cette saison

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA