NBA – Le jour où Magic, meneur rookie, jouait pivot en Finales… et laminait les 76ers

(crédit : DR)

16 mai 1980. Kareem Abdul-Jabbar blessé, les Lakers se rendent à Philadelphie sans réel pivot pour le sixième match des Finales. Paul Westhead décide alors de titulariser son meneur rookie Magic Johnson, 2m06, au poste 5 : un pari osé, qui se révèle à l’issue de la rencontre brillant. Flashback.

Publicité

Dans la NBA actuelle, on voit mal un meneur ne serait-ce que remplacer temporairement un pivot sur le terrain. Encore moins dans un match décisif des Finales NBA. Pourtant, c’est ce que réalise avec génie et réussite Magic Johnson le 16 mai 1980.

Encore rookie à la mi-mai 1980, Magic dispute ses premières Finales NBA contre Philadelphie. Du haut de ses 20 ans, il impressionne et tourne pratiquement en triple-double sur la série. Le rookie sort d’ailleurs d’une prestation à 14 points, 15 rebonds et 10 passes décisives dans le Game 5.

Publicité

Mais pour le Game 6, le 16 mai, c’est la surprise générale : bien que meneur de formation, son coach le titularise au poste de… pivot pour remplacer Kareem Abdul-Jabbar, indisponible pour la rencontre. Un défi de taille pour un joueur de 20 ans, dans un match qui peut offrir le titre à son équipe puisque les Lakers mènent la série 3 à 2.

Heureusement, Magic adore les défis et fait plus que répondre aux attentes de son entraineur. Partout sur le terrain, le jeune Laker domine ses adversaires et survole le match.

Lire aussi | Amitié, respect et loyauté : Magic Johnson et Larry Bird pour l’éternité

Publicité

Sa mobilité affole la raquette des Sixers, qui est forcé de l’envoyer à 14 reprises sur la ligne des lancers. Johnson ne manque pas une seule tentative et termine finalement le match avec 42 points, 15 rebonds et 7 passes décisives ! Les Lakers s’imposent 123-107 au Spectrum de Philadelphie et alors peuvent soulever leur septième trophée Larry O’Brien.


Publicité

Le total de points de Magic Johnson est le plus élevé pour un rookie dans un match de Finales NBA, et ses prestations lui permettent d’obtenir le titre de MVP devant son coéquipier Kareem Abdul-Jabbar, pourtant auteur de finales de très haut niveau avec 33.4 points et 13.6 rebonds de moyenne.

Il est d’ailleurs toujours le seul rookie à avoir remporté cette distinction.

Publicité

Cette sortie est probablement l’une des plus marquantes de l’immense carrière de Magic Johnson, et est d’autant plus impressionnante qu’elle est intervenue durant son année rookie, dans des Finales et à un poste totalement opposé au sien ! S’il fallait un peu plus d’emphase à cette performance, elle permet également aux Lakers de remporter le titre.

Les dernières actualités