Euroleague : Transferts – Trois nouvelles signatures chez le champion russe

Pendant que la France valide son ticket pour une nouvelle finale en Coupe du Monde de football, le marché des transferts et toujours aussi actif du côté de la balle orange. Aujourd’hui, c’est le champion russe qui annonce trois nouvelles signatures dans son effectif

 

C’est sur son site internet que le club d’Ekaterinbourg a annoncé la nouvelle. Ce n’est pas une mais trois nouvelles joueuses qui viennent compléter le collectif russe, double champion sur la saison 2017/2018 (champion de Russie et vainqueur de l’Euroleague).

Courtney Vandersloot aux cotés de Laïa Palau lors d’un match d’Euroleague qui opposait son club des Yakin Dogu aux Tango Bourges Basket (Crédit FIBA).

La première signature est celle de  Courtney Vandersloot. Son palmarès parle pour elle  : vainqueur de la Coupe d’Europe 2017, championne et vainqueur de la Coupe de Turquie la même année avec en prime un titre de MVP, vainqueur de la coupe de Turquie cette saison et championne de Pologne en 2015. Courtney Vanderlsoot était cette saison joueuse aux côtés de Sandrine Gruda en Turquie à Yakin Dogu, club qui a annoncé sa cessation d’activités en fin de saison. 

Cette saison outre Atlantique, la meneuse tourne à 7,6 points, 10,7 rebonds et 3,4 passes avec les Sky de Chicago.

 

Comme pressentie il y’a quelques semaines sur notre site internet, Angel McCoughry  officialise sa signature au club.  L’aillière de 31 ans reviendra en Russie à l’issue de sa saison en WNBA avec les Dream d’Atlanta.  En provenance du Dynamo Koursk, elle a donc décidé de changer d’équipe mais pas de championnat. Au Dynamo, elle tournait cette saison à 19,4 points, 5,4 rebonds et 3,4 passes.  En WNBA aussi elle a su revenir en force puisqu’elle totalise pour le moment 18,5 points et 7,1 rebonds.


La dernière signature concerne Jonquel Jones, qui signe dans le même temps le début de sa carrière en Europe. A 24 ans, la joueuse bahamienne  n’a en effet connu que le championnat outre Atlantique. Pour autant, elle a été élue la saison dernière meilleure rebondeuse de la ligue avec un total de 11,9 rebonds de moyenne par match. Elle partage cette place de leader avec Sylvia Fowles, la pivot de Minnesota, de 6 ans son aînée.

 

Jonquel Jones en WNBA avec le maillot des Sun du Connecticut, sa franchise depuis le début de sa carrière (Crédit photo : 4.0 sports.org)

Mais son palmarès ne s’arrête pas là puisqu’elle a aussi été élue la meilleure joueuse de la ligue au nombre de double-double réalisés (20 au total pour une moyenne de 15,4 points qui s’ajoutent à ses 11,9 rebonds par matchs en moyenne). Il est aussi important de noter qu’elle a une réussite de plus de 40% de tirs à trois points.

Basket Féminin WNBA

Toute l'actu NBA