Alors que la free agency a commencé depuis maintenant douze jours, la situation entre Marcus Smart et Boston n’est toujours pas réglée. Cela semble irriter le meneur au point d’être à présent insensible aux sollicitations du board des Celtics.

Les Celtics n’ont plus qu’un seul dossier à conclure lors de cette free agency, mais le cas Marcus Smart n’est pas une mince affaire. Alors que les franchises NBA disposent de peu d’argent à distribuer, le cas des agents libres restreints est complexe. En effet, les franchises possédant des free agents protégés, préfèrent attendre une offre d’une franchise pour pouvoir ensuite s’aligner ou pas sur l’offre. C’est exactement ce qu’il se passe dans la situation des Celtics avec Smart.

Les doutes de revoir Marcus Smart avec le maillot vert commencent sérieusement à s’intensifier jour après jour (USA TODAY Sports)

Tous les superlatifs au sujet de l’importance de Smart dans la franchise du Massachusetts ne manquent pas. Si certains parmi la franchise, le considère comme « l’âme de l’équipe », le manque de communication entre les deux camps commence à agacer le joueur qui se sentirait insulté. D’après Jordan Schultz de Yahoo Sport, depuis le début de la free agency, cela ressemblerait même à un silence radio entre les deux parties. Marcus Smart serait à présent insensible aux efforts faits par les dirigeants de Boston pour le garder au sein de la franchise au trèfle la saison prochaine.

S’il n’y a pas de communication entre le joueur et les Celtics, d’autres franchises montrent de l’intérêt pour le joueur de 24 ans. C’est le cas des Grizzlies et des Nets et ces derniers ont déjà rencontré le joueur.

Danny Ainge a rappelé il y a quelques jours, que Marcus Smart représentait une priorité pour les Celtics. Malgré tout, ce jeu de la montre peut s’avérer dangereux pour Boston dans le cas où Smart accepterait la qualifying offer de 6 millions de dollars. Il pourrait alors partir libre la saison prochaine.

À lire également : Rondo vu comme un leader par les Lakers