Publicité

NBA – LeBron James accuse Donald Trump d’utiliser le sport pour diviser les États-Unis

Dans une interview accordée à Don Lemon de CNN, LeBron James est revenu sur le discours que porte le président Donald Trump vis-à-vis des sportifs américains.

Depuis son élection à la tête des États-Unis, Donald Trump mène une guerre de mots avec ses diatribes habituelles sur Twitter à l’encontre des sportifs américains. Alors qu’il est en conflit ouvert avec les joueurs de NFL en raison du geste de certains mettant un genou à terre pendant l’hymne national – mouvement de protestation contre les violences raciales commises sur le territoire américain – Donald Trump s’est également mis à dos les joueurs NBA, en refusant en septembre dernier, d’inviter à la maison Blanche les futurs vainqueurs des playoffs. Interrogé hier à ce sujet, LeBron James a réaffirmé dans une interview en marge de l’ouverture de son école que la campagne médiatique que Trump mène en direction des sportifs américains est dangereuse pour son pays.

« Nous sommes dans une époque aux États-Unis où cette question de la race reprend, parce que je pense que notre président essaye de nous diviser », constate LeBron au micro de CNN. « Il nous divise et j’ai pu noter ces derniers mois qu’il utilise le sport pour le faire. C’est quelque chose que je ne peux pas comprendre parce que la première fois que j’étais aux côtés d’un blanc, c’est grâce au sport. J’ai eu l’opportunité de les voir et d’apprendre d’eux, et je suis devenu amis avec certains. Le sport ne sera jamais l’objet de la division, il rassemblera toujours les gens. »

Le King n’a jamais eu peur d’émettre son avis sur les sujets de société. Récemment critiqué par la journaliste de Fox News Laura Ingraham, qui lui avait reproché de parler de politique, lui demandant « de la fermer et de dribbler », le nouveau joueur des Lakers lui avait répondu sur Instagram avec le message suivant : « Je suis plus qu’un sportif ». Plus tard dans l’interview, il est revenu sur ses propos à l’encontre du président américain, où il l’avait traité de bum, terme qui peut être traduit par «clochard» ou une insulte vulgaire.

« Ma réponse initiale était, « t’es un clochard ». Il n’a pas compris le pouvoir qu’il possède en étant à la tête de ce beau pays. Il ne comprend pas comment plusieurs enfants, peu importe la couleur de peau, se doivent de le regarder pour ses conseils, sa stature, ses mots d’encouragement. Il n’arrive pas à le comprendre et c’est ce qui me rend malade. »

Nul doute en tout cas qu’avec la puissance médiatique du joueur de 33 ans, son message se soit fait entendre aux États-Unis, mais également partout à travers le monde.

À lire également : LeBron James explique pourquoi il a choisi les Lakers 

NBA 24/24

Feed NBA 24/24