Le marasme sportif de Joakim Noah à New York devrait trouver son dénouement dans les prochaines heures : les Knicks seraient sur le point de trouver un accord afin de se séparer du joueur français.

Alors que dans moins d’un mois, la NBA va officiellement reprendre ses droits, Joakim Noah ne sera très certainement plus un Knick. En effet, le joueur serait tout proche de trouver un accord pour quitter la Big Apple, comme l’annonce Shams Charania de The Athletic.

Si son contrat avec NY court jusqu’en 2020, la franchise new-yorkaise va mettre fin au contrat du français en utilisant la « stretch provision ». Le procédé permet ainsi d’étaler son contrat de 37,8 millions de dollars jusqu’en 2022 et donc de dégager 13 millions de dollars de la masse salariale, de quoi rendre l’enveloppe des Knicks plus conséquente pour l’intersaison 2019. En effet, à l’été 2019, son salaire de 19.3 millions de dollars sera réparti par tranche de 6.4 millions de dollars, et ce jusqu’en 2022.

C’est donc la fin d’une aventure aux Knicks complètement ratée pour le pivot français. Arrivée en grande pompe à New York à l’été 2016 avec un contrat onéreux de 72 millions de dollars sur quatre ans, le défenseur de l’année en 2014 n’aura jamais pleinement répondu aux attentes. Plombé par une série de blessures ainsi qu’une suspension de 20 rencontres pour dopage, Noah laissera un goût amer derrière son passage.

Malgré le refus récent des Wolves d’acquérir le joueur français de 33 ans, Shams Charania précise que Joakim Noah a travaillé avec sérieux cet été, et qu’il serait dans le viseur de plusieurs franchises NBA. Affaire à suivre.

À lire également : 3 nouvelles équipes se positionnent sur Jimmy Butler

A propos de l'auteur

Etudiant en 3ème année de journalisme à Lyon. Rédacteur pour Parlons Basket depuis 2015, par intermittence. La faute à ma passion pour les USA : NY, Miami, Denver, Utah. Prochaine destination ? Minnesota