Ce jeudi se déroulera le Round 1 de la nouvelle saison de l’Euroleague. On l’attendait impatiemment et c’est cette semaine que le Real Madrid va remettre son titre en jeu. Le programme, c’est par ici.


Le 11 et 12 octobre, l’Euroleague nous propose de belles affiches pour lancer officiellement sa saison 2018-2019. Dès ce soir, le champion madrilène sera sur les parquets pour y affronter le champion de l’Eurocup, le Darussafaka Istanbul qui a perdu son coach (David Blatt) à l’intersaison. Un « match des champions » pour la première journée, en prime time à 21 heure, précédé de trois autres rencontres : Le CSKA Moscou va ouvrir le bal contre le FC Barcelone. Nando De Colo accueillera Thomas Heurtel et Kevin Seraphin. Les catalans sont à 3 victoires en trois matchs de Liga Endesa et doivent réaliser une meilleure campagne européenne. Face au géant russe, il faudra surveiller ce nouveau Barça qui a fait venir Kevin Pangos (Zalgiris), Chris Singleton (Panathinaïkos), Kyle Kuric (Zénith) ou Jaka Blazic (Andorre) pour se renforcer. Une confrontation, sur le papier, à l’avantage du CSKA puisque le Barça n’a plus gagné à Moscou depuis 6 ans !


Direction la Grèce où le Panathinaïkos new look affronte le Maccabi Tel Aviv. L’équipe de Xavi Pascual a bien géré son mercato avec des joueurs référencés en Europe (Lasme, Langford, Thomas). Nick Calathes reste le chef de fil de cet effectif assez impressionnant. Face à lui, le MVP de l’Eurocup, Scottie Wilbekin. Les joueurs US seront très attendus pour le club nation avec Johnny O’Bryant et Tarik Black, arrivés de NBA cet été mais aussi Jérémy Pargo (76 matchs Euroleague), Michael Roll (29), Deandre Kane (30) ou les inexpérimentés Caloiaro (Banvit) et Ray (Nymburk).

Enfin, pour la dernière rencontre du jeudi, le Bayern Munich qui retrouve la compétition après 3 saisons en Eurocup, est opposé à une équipe de l’Anadolu Efes Istanbul ultra-revancharde. Dernière l’an passé avec un bilan de 7 victoires pour 23 défaites, l’équipe d’Ergin Ataman doit rebondir. Changement de logo et gros mercato (Beaubois, Moerman, Larkin, Pleiss, Anderson, Micic) pour remonter au classement. Le Bayern s’est lui doté de quelques éléments intéressants avec le sniper finlandais Petteri Koponen ou l’américain Derrick Williams (428 matchs NBA).

Vendredi, on assistera aux débuts dans la compétition du Buducnost Podgorica d’Edwin Jackson. Le club du Monténégro fait office de petit poucet dans cette compétition malgré les recrues (Jackson, Craft, Omic, Coty Clarke, Earl Clark…). Vainqueur de l’ABA League au dépend de l’Étoile Rouge, le Buducnost mérite pleinement sa place en Euroleague. Surtout, il faudra affronter un Olimpia Milan très intéressant sur le papier : Mike James, Nemanja Nedovic, Mindaugas Kuzminskas, Amedeo Della Valle, Jeff Brooks, Dairis Bertans… l’effectif semble costaud, notamment sur la base arrière.

Suivront deux grosses affiches. D’un côté, le Khimki Moscou recevra l’Olympiacos. Une rencontre particulière pour l’autre équipe de Moscou qui jouera un premier match d’Euroleague sans Tyler Honeycutt, décédé cet été. Alex Shved devrait encore enflammer les paniers et assumer son titre de meilleur marqueur la saison dernière (21.7 points). On regardera attentivement les débuts de David Blatt sur le banc des grecs de l’Olympiacos mais aussi ceux de Nigel Williams-Goss après sa grosse saison au Partizan Belgrade (17 points, 2.8 rebonds, 6.7 passes, 1.6 interception et 20.1 d’éval en Eurocup). Axel Toupane fera lui aussi ses débuts sous sa nouvelle tunique. Le français a connu une saison en dents de scie pour terminer à 6.9 points, 2.1 rebonds et 5.8 d’évaluation en Lituanie. Justement, de l’autre côté, affrontement entre le 3ème de l’an dernier, le Zalgiris Kaunas et le Baskonia Vitoria. Dans leur salle surchauffée, Léo Westermann et ses coéquipiers auront à cœur de remporter un premier succès contre Shengelia, Poirier et consorts. Pour le Zalgiris, le nouveau statut est a assumé alors que Vitoria visera le Final Four à la maison. Une rencontre au sommet.

Pour conclure cette première journée, le Fenerbahçe Istanbul sera opposé à une autre équipe qui va découvrir l’Euroleague, Gran Canaria. Le nouveau club de Kim Tillie pourra vite se jauger face à l’un des favoris pour le titre. On aura le droit à un duel franco-français entre Tillie et Jo Lauvergne dans la peinture. Une rencontre déséquilibrée mais où les espagnols peuvent tenter un coup avec ses anciens pensionnaires de Jeep Élite (Stawberry, Hannah, Evans) en profitant du début de saison pour jouer un Fenerbahçe sûrement en rodage… ou pas.

Jeudi 11 octobre :

CSKA Moscou vs FC Barcelone (19h)

Panathinaïkos vs Maccabi Tel Aviv (20h)

FC Bayern Munich vs Anadolu Efes Istanbul (20h30)

Real Madrid vs Darussafaka Istanbul (21h)

Vendredi 12 octobre :

Buducnost Podgorica vs Olimpia Milan (18h45)

Khimki Moscou vs Olympiacos (19h)

Zalgiris Kaunas vs Baskonia Vitoria (19h)

Fenerbahçe Istanbul vs Gran Canaria (19h45)

On se quitte avec le dernier spot publicitaire de l’Euroleague. Tout simplement génial.

On y est, l’Euroleague reprend ses droits. Sur la ligne de départs, les favoris pourraient mettre quelques matchs à lancer leur saison. Pour les outsiders, des coups sont à faire dès maintenant. Les nouveaux vont devoir serrer les dents et faire mentir les pronostics. Allumez votre Euroleague TV et choisissez la meilleure afffiche. On vous souhaite une bonne saison. 

A lire également : La grosse performance de Norris Cole en Champions League !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.