Publicité

NBA – Quelles sont les équipes types en activité des plus grosses facs ?

À quoi ressemblerait la meilleure équipe de chaque université avec ses joueurs encore en activité en NBA ? On s’est amusé à constituer cet effectif imaginaire pour chaque établissement.

Pour constituer les équipes, nous sommes partis sur du classique 5 titulaires + des remplaçants pour la crème de la crème des universités. Nous avons cependant dû nous contenter d’un simple cinq de départ pour d’autres facs un peu moins productives. Au final : 21 équipes et quelques beaux castings.

A découvrir ensuite :

1. Duke

Cinq : Kyrie Irving – J.J. Redick – Jayson Tatum – Marvin Bagley – Wendell Carter Jr.

Banc : Brandon Ingram – R.J. Barrett – Luke Kennard – Rodney Hood – Jabari Parker – Justise Winslow – Harry Giles

La fac de Duke a fourni tellement de talents qu’il a fallu faire quelques choix. Wendell Carter intègre le cinq pour avoir un vrai pivot, mais on peut aussi switcher avec Ingram pour un cinq plus small ball. Une fac si compétitive que Quinn Cook, Seth Curry, Cam Reddish, Mason Plumlee ou encore Austin Rivers restent sur la touche. Équipe très jeune dans son ensemble, on fait confiance à J.J. Redick et Kyrie pour apporter leur expérience et leurs précieux conseils aux moins avertis. En attendant Zion Williamson

2. Kentucky

Cinq : De’Aaron Fox – Jamal Murray – Devin Booker – Anthony Davis – Karl-Anthony Towns

Banc : Bam Adebayo – John Wall – DeMarcus Cousins – Eric Bledsoe – Julius Randle – Shai Gilgeous-Alexander – Tyler Herro

Comme à Duke, à Kentucky c’est souvent des problèmes de riches. Au vu de leur situation actuelle, le duo Cousins-Wall saute du cinq de départ ! Ce qui nous donne un banc absolument incroyable pour seconder un cinq déjà de très haut niveau, composé de deux des meilleurs intérieurs du monde, l’un des scoreurs les plus purs et un backcourt des plus prometteurs. Est-ce que cette équipe serait favorite au titre NBA ? Honnêtement, dur de penser le contraire. Mention à Rajon Rondo, PJ Washington, Malik Monk, Skal Labissière ou Kevin Knox.

3. UCLA

Cinq : Jrue Holiday – Russell Westbrook – Zach Lavine – Kevin Love – Kevon Looney

Banc : Lonzo Ball – Trevor Ariza – Norman Powell – Aaron Holiday – Kyle Anderson – T.J. Leaf – Jonah Bolden

Nombreux sont les Hall Of Famers sortis de la très prisée University of California Los Angeles. Pas surprenant que le campus soit très bien représenté dans la NBA actuelle. Le cinq est plutôt redoutable, équilibré et athlétique avec deux marsupilamis prêts à truster les highlights. Le banc manque un peu de taille et est globalement pas exceptionnelle, mais ça reste évidemment très correct.

Publicité

4. North Carolina

Cinq : Coby White – Danny Green – Harrison Barnes – Marvin Williams – Ed Davis

Banc : Reggie Bullock – John Henson – Tony Bradley – Justin Jackson – Wayne Ellington – Vince Carter – Cameron Johnson

On a connu des époques où une team issue de North Carolina aurait eu plus fière allure, n’est-ce pas ? Malgré tout, UNC reste parmi ce qui se fait de mieux niveau programmes universitaires. Même si, on vous l’accorde, la raquette, bien qu’expérimentée reste plutôt fébrile. Mais au final, ça donne une équipe défensive et bien rugueuse qui pourrait donner fort à faire à quelques adversaires. On ajoute Larry Brown au coaching et Michael Jordan à la présidence et on a le « North Carolina’s finest ». Pas si mal non ?

5. Kansas

Cinq : Devonte’ Graham – Andrew Wiggins – Kelly Oubre – Marcus Morris – Joel Embiid

Banc : Markieff Morris – Josh Jackson – Ben McLemore – Cheick Diallo – Sviatoslav Mykhailiuk

Kelly Oubre, les frères Morris et Jojo Embiid… Autant dire que ça peut vite partir en vrille et destabiliser pas mal d’adversaires. Si le banc est incomplet et manque de stabilité, le cinq tient largement la route sur le papier.

6. Texas

Cinq : Cory Joseph – Avery Bradley – Kevin Durant – LaMarcus Aldridge – Myles Turner

Banc : Jarrett Allen – Tristan Thompson – PJ Tucker – D.J. Augustin – Mo Bamba – Jaxson Hayes

Ici, on a droit à un line-up vraiment très costaud. C’est très défensif sur le backcourt et le potentiel offensif sur les ailes est très élevé. Au poste de pivot, Myles Turner se charge du boulot avec Jarrett Allen et Tristan Thompson en back-up, on a connu pire. Avec notamment l’expérience de P.J Tucker et D.J. Augustin en plus, la profondeur de banc est intéressante.

7. Michigan

Cinq : Trey Burke – Tim Hardaway Jr – Caris LeVert – Duncan Robinson – Moritz Wagner

Banc : Jamal Crawford – Jordan Poole – Glenn Robinson III – D.J. Wilson – Derrick Walton – Ignas Brazdeikis

À première vue, ça risque de beaucoup shooter et les fans ne s’ennuieraient pas avec une escouade pareille. Jamal Crawford, toujours sans contrat, se fait une petite place de 6e homme sur le banc, accompagné notamment des deux jeunes Warriors, Jordan Poole et Glenn Robinson.

8. Washington

Cinq : Dejounte Murray – Markelle Fultz – Matisse Thybulle – Terrence Ross – Marquese Chriss

Banc : Isaiah Thomas – Justin Holiday – Nigel Williams-Goss – Jaylen Nowell

De bonnes individualités et des joueurs d’avenir mais un assemblage qui n’a pas vraiment de sens. On comble les postes manquants plus qu’autre chose.

9. Villanova

Cinq : Kyle Lowry – Josh Hart – Mikal Bridges – Eric Paschall – Omari Spellman

Banc : Jaleb Brunson – Donte DiVincenzo – Ryan Arcidiacono

Les vainquers du Final Four 2018 possèdent une équipe NBA sympathique mais essentiellement composée de jeunes joueurs. Ce champion en titre de Kyle Lowry permet néanmoins d’encadrer tout ça. À l’intérieur, association de deux joueurs des Warriors qui se révèlent cette année.

Publicité

10. Arizona

Cinq : T.J. McConnell – Andre Iguodala – Aaron Gordon – Lauri Markkanen – Deandre Ayton

6ème homme : Rondae Hollis-Jefferson ou Stanley Johnson

Un bon mélange de jeunesse et d’expérience dans cette équipe qui souffrirait sans doute au niveau de l’adresse. Mais avec beaucoup de joueurs à l’esprit « teamwork » en son sein, l’intensité de jeu et le collectif seraient au rendez-vous. Surtout si au coaching on reforme le duo Kerr-Walton qui a brillé du côté de Golden State. Tous deux ayant également été façonnés à l’école des Wildcats.

11. Florida

Cinq : Bradley Beal – Corey Brewer – Dorian Finney-Smith – Al Horford – Joakim Noah

6ème homme : Chandler Parsons ou Marreese Speights

Avec Noah, Brewer et Speights, nous avons là trois joueurs sans contrat mais qui pourraient bien effectuer un retour prochain en NBA. Obligé tout de même d’envoyer Bradley Beal au charbon à la mène. Pas idéal. Deux des joueurs les plus surpayés de ces dernières années dans le même effectif, qui dit mieux ? À l’heure actuelle, ça fait pas rêver même si le talent est quand même là. On peut aussi compléter le roster avec le vétéran Udonis Haslem.

12. Indiana

Cinq : Yogi Ferrell – Victor Oladipo – Eric Gordon – OG Anunoby – Thomas Bryant

6ème homme : Cody Zeller ou Noah Vonleh

Les Hoosiers peuvent être fiers de leurs produits. Ils affichent un cinq de départ plus qu’honnête. Bon… c’est assez small ball mais la présence d’Oladipo apporte sa dose de hype à un roster bien équilibré entre jeunesse et expérience.

Publicité




13. Michigan State

Cinq : Bryn Forbes – Gary Harris – Miles Bridges – Draymond Green – Jaren Jackson Jr.

6ème homme : Denzel Valentine

Une raquette imposante avec le tandem Green-Jackson à l’intérieur. Le côté athlétique de Bridges s’associe au duo Harris-Forbes qui peut apporter des points et un peu de folie.

14. Wake Forest

Cinq : Chris Paul – Jeff Teague – Al-Farouq Aminu – James Johnson – John Collins

6ème homme : Ish Smith

Un cinq intéressant avec CP3 à la baguette, deux ailiers polyvalents et teigneux, un autre meneur complet et un intérieur à l’avenir brillant, qui d’ailleurs se régalerait avec les lobs de son chef d’orchestre. Petite pensée pour le frenchie Jaylen Hoard également.

15. Gonzaga

Cinq : Nigel Williams-Gross – Zach Norvell – Kelly Olynyk – Rui Hachimura – Domantas Sabonis

6ème homme : Zach Collins ou Brandon Clarke

Gonzaga est une fac d’intérieurs et ça se ressent sur le papier avec une majorité de big men. Après Washington, Williams-Goss apparaît de nouveau, lui qui a joué pour deux facs différentes.

16. USC

Cinq : DeMar DeRozan – Nick Young – Taj Gibson – Nikola Vucevic – Dewayne Dedmon

6ème homme : Kevin Porter Jr.

À peu près personne ne joue à son poste de prédilection, mais la bidouille ça a parfois du bon. Même si là, on a quand même un doute. Une profonde pensée pour Bryce Dejean-Jones, qui nous a quitté il y a maintenant plus de trois ans et qui aurait pu faire partie de cette équipe.

17. UConn

Cinq : Shabazz Napier – Kemba Walker – Jeremy Lamb – Rudy Gay – Andre Drummond

Nous voilà arrivés aux facs où l’on se contentera d’un simple cinq de départ. On commence par la puissante université du Connecticut. L’époque des Ray Allen, Rip Hamilton et autre Caron Butler est révolue pour Connecticut. Mais avec 2 All-Stars + Rudy Gay, la base est bonne. On y ajoute un joueur en constant progrès comme Jeremy Lamb, qui plus est possède déjà des automatismes avec Kemba. Intéressant.

18. Virginia

Cinq : Malcolm Brogdon – Joe Harris – De’Andre Hunter – Justin Anderson – Mike Scott

Bon, c’est vraiment très small ball. L’équipe se ferait probablement bouffer à l’intérieur. Néanmoins, beaucoup d’adresse sur le backcourt et on peut se faire un petit plaisir avec Rick Carlisle au coaching.

19. Louisville

Cinq : Terry Rozier – Donovan Mitchell – Damion Lee – Montrezl Harrell – Gorgui Dieng

On va pas se mentir, c’est vraiment pas fou, mais sur un malentendu ça peut gagner quelques matchs. Un backcourt Rozier-Mitchell et des lobs à foison pour Harrell, ça peut quand même être assez divertissant.

20. Marquette

Cinq : Deonte Burton – Wesley Matthews – Jimmy Butler – Jae Crowder – Henry Ellenson

On le sait, Marquette est un campus d’arrières. Si Dwyane Wade s’est récemment retiré, Butler et Matthews sont toujours au rendez-vous. Burton, l’arrière du Thunder, se retrouve contraint d’assurer à la mène. Il y a de la défense, assez d’adresse, du cœur, de l’expérience… Certes, ça manque un peu de taille mais bien coaché ça peut donner quelque chose de sympa.

Publicité

21. Texas A&M

Cinq : Alex Caruso – Danuel House – Khris Middleton – Robert Williams – DeAndre Jordan

Gros manque de technique et de complémentarité à l’intérieur mais c’est solide et ça prend des rebonds. Une dose de folie avec Caruso et de l’adresse avec le joueur des Rockets Danuel House et le All-Star Khris Middleton, qui serait évidemment le meilleur joueur de cette équipe.

Alors, quelle est votre équipe préférée parmi ces quelques rosters de talents ? Faites votre choix.

NBA 24/24 NCAA

Feed NBA 24/24