La deuxième journée d’Euroleague débutera dès demain avant de basculer sur le troisième round jeudi et vendredi. Une semaine chargée pour les 16 équipes engagées.


Ce mardi, le Darussafaka reçoit le Buducnost Podgorica dans un duel d’anciens pensionnaires de l’Eurocup. En quart de finale la saison dernière, les turcs avaient remporté la série 2-0 malgré une belle résistance des monténégrins. Lors de la première journée, les deux équipes ont perdu, contre le Real pour Istanbul et contre Milan pour Edwin Jackson et ses coéquipiers. Une première victoire est à la clé et l’on suivra le duel entre l’offensif McCallum et le défensif Aaron Craft.


Suivra la première du Maccabi Tel Aviv à la maison contre l’armada du CSKA Moscou. Proche d’un hold-up face au Panathinaïkos, les israéliens peuvent compter sur leur public pour jouer un vilain tour aux russes. Attention, la bande à De Colo est déjà bien en place et s’est déjà montrée intraitable contre le Barça (+20) lors du premier round. Clairement l’affiche du mardi soir.

Deuxième rencontre consécutive à la maison pour le Bayern Munich qui va devoir se faire pardonner son match sans saveur contre l’Anadolu Efes Istanbul (71-90). Dans l’Audi Dome, les allemands reçoivent un Panathinaïkos encore en rodage. Pour le dernier match du mardi, direction les Iles Canaries où le Gran Canaria de Kim Tillie sera opposé à Barcelone. Très vite en difficulté contre Moscou, les catalans ont besoin de montrer un bien meilleur visage. Leader de la Liga Endesa (4-0), le Barça s’est déjà imposé contre son futur adversaire lors du match d’ouverture du championnat (98-78).

Beaucoup de belles affiches pour la journée de mercredi avec un duel entre l’Anadolu Efes Istanbul, qui doit confirmer son bon premier match à Munich et le Zalgiris Kaunas de Sarunas Jasikevicius. Surpris par Vitoria à la maison, les lituaniens ne peuvent pas prendre du retard sur le début de saison. Il faudra trouver des solutions et ne pas dépendre uniquement de Nate Wolters (27 d’évaluation).

Mission compliquée pour le Khimki Moscou en Turquie. Face au Fenerbahçe, l’équipe de Georgios Bartzokas doit créer l’exploit. En effet, le club moscovite ne s’est jamais imposé en déplacement contre le Fener. Si Alex Shved est déjà hors norme (34 points au premier match), il faudra bien plus pour remporter cette rencontre.

Une affiche qui sent bon le Final Four entre le Baskonia Vitoria et l’Olympiacos. Les deux équipes ont remporté leur première rencontre et possèdent des arguments sur tous les postes : Jayson Granger vs Vassilis Spanoulis, Tornike Shengelia vs Georgios Printezis, les français Axel Toupane et Vincent Poirier, les américains Williams-Goss/LeDay pour les grecs et Shields (américano-danois)/Hilliard pour les basques ou le duel de pistolero entre Strelnieks et Janning (américain au passeport géorgien). A ne manquer sous aucun prétexte.

Enfin pour conclure cette deuxième journée, Milan accueille le Real Madrid. Aprè sa victoire contre le Buducnost Podgorica, les milanais vont tenter de confirmer face au champion en titre. Une affaire compliquée car les italiens n’ont pas gagné un match contre les espagnol depuis …. 2009. L’effectif est séduisant mais sera-t-il assez fort pour battre l’autre équipe invaincue de la Liga Endesa ?

Mardi 16 octobre :

Darussafaka Tekfen Istanbul vs Buducnost Voli Podgorica (19h15)

Maccabi Fox Tel Aviv vs CSKA Moscou (20h05)

FC Bayern Munich vs Panathinaïkos Opap Athènes (20h30)

Herbalife Gran Canaria vs FC Barcelone Lassa (21h)

Mercredi 17 octobre :

Anadolu Efes Istanbul vs Zalgiris Kaunas (19h)

Fenerbahçe Istanbul vs Khimki Moscou (19h45)

Kirolbet Baskonia Vitoria-Gasteiz vs Olympiacos Le Pirée (20h45)

Olimpia Milan vs Real Madrid (20h45)

Deuxième journée de l’Euroleague. Dans une semaine à deux épisodes, les 16 meilleurs clubs européens du moment doivent enchainer. Si les favoris peuvent confirmer leur bon début, les équipes surprises peuvent tenter des coups alors que d’autres peuvent se reprendre.

A lire également : La séance de rattrapage de la deuxième journée d’Eurocup !

 

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.