Publicité

NBA – L’énorme bagarre d’Auburn Hills le 19 novembre 2004

Le Palace d’Auburn Hills, salle des Pistons jusqu’en 2017, plongeait dans le chaos le 19 novembre 2004 lors d’une bagarre très violente entre les joueurs de Detroit et Indiana… et même le public. Il s’agit du pire fight de l’histoire de la ligue à coup sûr, et un tournant majeur dans l’histoire de notre sport.

« The Brawl », « Malice at the Palace », ou bien plus simplement l’une des soirées les plus tragiques qu’a pu connaître la NBA. En ce 19 novembre 2004, les Pistons et les Pacers se retrouvent au Palace d’Auburn Hills pour leur premier affrontement en saison régulière. Le match est un blowout, et alors qu’Indiana mène de 15 points à 45 secondes du terme et que l’affaire est pliée, la ligue bascule dans le chaos.

La raison ? Une grosse faute de Ron Artest sur Ben Wallace, une longue altercation qui s’en suit, et surtout, un fan qui lance un gobelet sur Artest… qui décide d’aller se faire justice lui-même. Les images des joueurs parcourant les tribunes dans une cacophonie totale feront le tour du monde, et entacheront durablement l’image d’une NBA alors pas au mieux.

Après cette soirée dramatique pour la ligue, la NBA frappe fort. Très fort. Ron Artest est suspendu pour le reste de la saison (86 matchs, playoffs inclus) et voit 5 millions de dollars lui être retirés. Au total, ce sont pas moins de 146 matchs et près de 11 millions de dollars d’amende qui sont infligés par la ligue, répartis sur 10 joueurs différents. Du jamais vu, ni avant, ni depuis.

Cette soirée du 19 novembre 2004 a définitivement changé la ligue, qui s’est fait un point d’honneur à sortir de cette ère difficile. Avec le succès que l’on connait.

A lire également : Les plus grosses bagarres en NBA depuis 1980

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA