Drafté en 2016, Timothé Luwawu-Cabarrot vit un début de carrière NBA similaire à celui de Guerschon Yabusele : les minutes sont très chères et le français doit continuer à faire ses preuves. Portrait du joueur, de ses débuts à Antibes jusqu’à son arrivée à Oklahoma, dans notre liste des joueurs français en NBA.


Après de belles promesses entrevues en Europe, puis à Philadelphie, la carrière de Timothé Luwawu-Cabarrot a subit un léger coup d’arrêt avec son échange en juillet 2018 vers Oklahoma City. Travailleur et patient, TLC a les armes pour s’imposer au Thunder. Mais les places sont chères, et l’arrière-ailier français attend encore sa chance.

> Dernière MAJ de l’article : 8 novembre 2018

Timothé, un enfant et élève d’Antibes

Timothé Luwawu-Cabarrot aux Sharks d'Antibes (Pro A / Pro B)

Né à Cannes le 9 mai 1995, Timothé Luwawu-Cabarrot n’a pas eu à déménager loin de chez lui pour commencer sa carrière. Repéré très jeune par Antibes, l’arrière-ailier fait ses débuts avec les Sharks lors de la saison 2012-2013. Tout juste âgé de 17 ans, il dispute un total de 6 minutes en deux matchs et inscrit 4 points.

Bis repetita la saison suivante, puisque le natif de Cannes n’est utilisé qu’à quatre reprises par Julien Espinosa, alors que les Sharks sont montés en Pro A. Principalement utilisé dans les équipes de jeunes, Luwawu-Cabarrot obtient finalement sa chance lors de la saison 2014-2015.

De retour en Pro B, Antibes voit son jeune arrière offrir une contribution solide : en 42 matchs, TLC est titulaire à 22 reprises, pour des moyennes de 7.1 points, 2.5 rebonds et 1.6 assist. Il remporte la Leaders Cup de Pro B, et envisage de se présenter à la Draft NBA. Finalement, il retire son nom, mais choisit malgré tout de tenter l’aventure à l’étranger.

2015-2016 : La Ligue Adriatique, un moyen de s’étoffer

Timothé Luwawu-Cabarrot au KK Mega Leks en Serbie

Pour s’étoffer et augmenter ses chances de rejoindre la NBA, Luwawu-Cabarrot choisit le KK Mega Leks en Serbie pour la saison 2015-2016. Un choix qui s’avère payant, puisque l’arrière s’impose immédiatement comme l’un des meilleurs joueurs de la Ligue Adriatique. Titulaire à 28 reprises, il tourne à 14.6 points, 4.6 rebonds et 2.8 assists de moyenne.

Si son pourcentage global au tir n’est pas très bon (39.8%), son adresse de loin est en revanche intéressante (37.2%, 5.6 tentatives par matchs). Fort de cette belle expérience serbe, l’arrière Français décide de sauter le pas, et s’inscrit pour de bon à la Draft NBA.

2016 : Draft NBA, deux saisons prometteuses aux Sixers

Timothé Luwawu-Cabarrot aux Sixers de Philadelphie (NBA)

Lors de la Draft NBA 2016, Timothé Luwawu-Cabarrot est le second français sélectionné après Guerschon Yabusele. Le natif de Cannes rejoint lui aussi une équipe de la conférence Est, puisque ce sont les Sixers qui le sélectionnent en 24ème position. Il est conservé au sein de l’effectif avec un contrat rookie de 2 ans garanti, puis deux ans en team option.

Sa première saison, à titre individuel, est une réussite. Profitant de son travail mais aussi de nombreuses blessures dans l’effectif, TLC dispute 69 matchs et est même titulaire à 19 reprises. Il tourne à 6.4 points, 2.2 rebonds et 1.1 assist en 17.2 minutes de moyenne.

Des statistiques qui baissent légèrement lors de sa saison sophomore. Gêné par des blessures, le Français manque trente matchs. Il est tout de même titulaire à 7 reprises, et affiche des statistiques de 5.8 points, 1.4 rebond et 1 assist. Les Sixers semblent compter sur lui, et le prouvent en activant leur team option pour la troisième année de son contrat rookie.

Cependant, le 25 juillet 2018, TLC fait partie du trade à trois équipes qui envoie Dennis Schröder à Oklahoma City, contre Carmelo Anthony, qui négociera ensuite un buyout avec les Hawks.


Juillet 2018 : Luwawu échangé au Thunder, quel futur ?

Timothé Luwawu-Cabarrot avec le Thunder d'Oklahoma City en NBA

Suite à ce trade à Oklahoma City, Luwawu-Cabarrot se retrouve dans un environnement différent. Malgré les blessures qui plombent le Thunder sur les postes 2 et 3, notamment celle d’Andre Roberson, le Français n’arrive pas à se faire une place dans la rotation de Billy Donovan. Plutôt bon en pré-saison, avec 7 points en 18 minutes de moyenne, TLC reste scotché sur le banc en saison régulière. Le technicien d’OKC lui préfère ainsi Terrance Ferguson, Alex Abrines ou encore Hamidou Diallo.

Malgré tout, fidèle à sa réputation, le natif de Cannes continue de travailler. Il n’est toutefois pas impensable de le voir faire quelques piges en G-League. Alors que le Thunder a décliné sa team option pour la saison prochaine, Luwawu-Cabarrot se retrouve dans une situation compliquée, surtout qu’il sera free agent à l’été 2019.

Vous pouvez suivre les performances de Timothé Luwawu-Cabarrot dans notre rubrique des Français de la nuit en NBA.

Un futur proche en équipe de France ?

Malgré une carrière internationale assez conséquente, notamment avec les équipes de jeunes, Timothé Luwawu-Cabarrot ne compte toujours pas la moindre sélection en équipe de France. L’ailier a toutefois participé à plusieurs événements FIBA, notamment deux Euros U20, en 2014 puis 2015. Remplaçant lors de sa première participation (13 minutes de moyennes), le joueur du Thunder a joué un rôle majeur dans la campagne 2015, terminée à la quatrième place : 11.6 points et 4.9 rebonds en 28 minutes. Associé à des espoirs comme Guerschon Yabusele, Petr Cornelie ou encore Alpha Kaba, Luwawu-Cabarrot pourrait bientôt intégrer le groupe de Vincent Collet.

Si son trade au Thunder à quelque peu cassé sa bonne dynamique, l’avenir de Timothé Luwawu-Cabarrot en NBA n’est pas bouché. Connu comme un joueur travailleur, le Français a les qualités pour gagner sa place dans la rotation de Billy Donovan. En attendant, peut-être, de se faire une place en équipe de France.

Vous pouvez également retrouver toutes les actualités de Timothé Luwawu-Cabarrot.

Envie d’un petit test ? On vous propose de découvrir quel joueur français en NBA vous ressemble le plus.