Si Kevin Durant et Draymond Green ont – en apparence du moins – retrouvé un peu de liant dans leur relation après le clash qui les a opposé, beaucoup craignent que l’épisode acte le départ de Kevin Durant. Même les Warriors.

Ce n’est un secret pour personne, et nous vous le relayons depuis plusieurs semaines maintenant : même avant l’incident Green/Durant, la tendance était plutôt à un départ de Kevin Durant l’été prochain. Et il semblerait bien que l’accrochage ait scellé cette probabilité, surtout au vu de la violence des propos de Green, que voici en substance comme rapportés par Yahoo :

« Tu es une p*te et tu sais que tu es une p*te. On a gagné sans toi. On a pas besoin de toi. Pars si tu veux »

Difficile d’imaginer KD poursuivre dans la Baie après ça. Même si les Warriors sauvent les apparences, ces propos ont particulièrement heurté les dirigeants de Golden State, qui en veulent à Green d’avoir indirectement poussé KD vers la sortie en lui parlant de la sorte. Pour le réputé analyste Chris Broussard, proche de plusieurs joueurs dans la ligue, c’est terminé :

« KD va partir. Point barre, c’est terminé. On savait, avant même que tout ça arrive, qu’il allait probablement partir. Et ça va même au delà de tout ce que Draymond a dit. C’est comme la dernière année de LeBron à Miami : c’est dur d’être quelque part où vos coéquipiers ont l’impression qu’ils vous ont sauvé. Il sait qu’à Golden State, ses coéquipiers ont cette impression. « On t’a sauvé. Tu n’aurais pas ces bagues sans nous ». Sauf que KD se dit : « J’ai quand même joué un grand rôle dans tout ça ». Et c’est ça, le sentiment sous-jacent derrière l’idée de KD de partir, en plus des autres problèmes »

Si les Warriors glanent une troisième bague en trois ans, Durant aura fait le tour du problème, et même fait mieux que LeBron à Miami (2 titres en 4 ans). Il pourra alors choisir un projet taillé sur mesure. Reste à savoir s’il souhaitera s’affirmer comme le leader incontestable d’une franchise, auquel cas une équipe de l’Est comme New York semblerait parfaite, ou s’il voudra continuer à évoluer aux côtés de grandes superstars, quitte à ce qu’elles lui fassent parfois de l’ombre, d’où la rumeur Lakers. Reste enfin la possibilité d’un retour au bercail…

Le temps apaise certes les douleurs, mais KD semble tout simplement en avoir trop accumulé pour envisager un futur à Golden State. 3ème bague ou non. 

À lire également : Un trio LeBron-Durant-Davis à Los Angeles ?

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.