Le 22 août 2017, les Cavs sont secoués par un trade retentissant : Kyrie Irving va être échangé contre Isaiah Thomas, Jae Crowder, Ante Zizic et un premier tour de draft de Brooklyn. Tyronn Lue, qui vient d’avoir l’information, appelle LeBron James. Le King est furieux et catégorique.


N’échangez pas Kyrie Irving, et encore moins aux Celtics !

Face à cette demande directe de LeBron James, le General Manager Koby Altman pose alors une question de la plus grande importance à son MVP :

Es-tu prêt à continuer avec les Cavs sur le long terme si Kyrie Irving reste dans l’Ohio ?

James refuse de s’engager. Malgré tout, d’après quatre récits bien distincts de personnes présentes dans la conversation, il raccroche son téléphone avec l’assurance que le trade n’aura pas lieu. Ce sera pourtant le cas quelques heures plus tard, lorsque le propriétaire Dan Gilbert décide de valider l’échange malgré tout.


Avec du recul, LeBron James ne se considère pas trahi par Koby Altman, jugeant que ce dernier n’a fait que suivre les ordres Dan Gilbert, qui est le principal coupable aux yeux du Chosen One.

Vous vous rendez compte qu’à ce moment-là, Koby n’était pas le seul à diriger l’équipe, comme David Griffin [l’ancien GM, nldr] avant lui. C’est d’ailleurs pour ça que David avait été écarté

The Athletic révèle également que le jour de l’officialisation du trade, James était du coté de Santa Monica en Californie en train de signer des maillots. C’est l’ami proche de James Randy Mims et son garde du corps Rob Brown qui sont venus le voir pour lui annoncer la nouvelle. LeBron, qui était encore en train de signer des maillots, a laissé tomber son stylo et s’est affaissé dans sa chaise.

Lire aussi | Kyrie Irving explique pourquoi il est « difficile » de jouer avec LeBron James

Plus d’un après, avant son retour à Cleveland dans la semaine, il est cash au moment d’évoquer cet épisode :

Echanger Kyrie Irving, c’était le début de la fin de tout

Sollicités par The Athletic, les responsables du front office des Cavs ont refusé d’être cités dans l’article original qui retrace ce récit, mais ont contesté le fait qu’Altman ait assuré à James que le trade n’aurait pas lieu. Ils ont surtout évoqué la demande d’Altman à LeBron sur son engagement à long terme avec les Cavs si Irving n’était pas échangé, et le refus du King qui en a découlé.

Il faut aussi garder en tête que la situation était périlleuse pour Cleveland. Garder Kyrie ne signifiait pas garder LeBron James sur le long terme, et il faut se souvenir que Irving était malheureux dans l’Ohio à cette époque, menaçant même d’une opération au genou qui lui aurait fait manquer une bonne partie de la saison.

Le problème était donc presque insoluble, et les Cavs ont tout simplement fait au mieux. Mais difficile de ne pas imaginer que le départ de Kyrie, si mal vécu par le King, a bel et bien scellé le sort de James dans l’Ohio et acté son départ à l’été suivant.

Les deux anciennes superstars des Cavs ont depuis continué leur chemin chacun de leur côté, et leurs retrouvailles sur le court ont toujours une sensation d’inachevé lorsqu’on se remémore leur tandem, et leur fameuse bague en 2016.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs