S’il y avait encore des sceptiques, cela ne fait maintenant plus aucun doute à Philadelphie. Le trade de Jimmy Butler aux Sixers est plus que jamais validé par l’ensemble de la franchise, les fans de la ville, mais surtout par une légende des 76ers : Allen Iverson.

Depuis l’arrivée de Jimmy Butler dans la ville de l’amour fraternel, il y a comme une nouvel élan qui s’est installé à Philadelphie. Mieux, la franchise reste sur un bilan de 4 victoires pour 1 défaite depuis que Jimmy Buckets a foulé le parquet du Wells Fargo Center. En ajoutant le quadruple All-Star (2015 à 2018) dans son roster, Brett Brown a pu déceler un meilleur état d’esprit auprès de ses joueurs. Et ça, l’icône des 76ers, Allen Iverson, s’en est bien rendu compte lui aussi. The Answer est catégorique, avec Butler dans son roster, Philly a sans doute réalisé le coup parfait.

Interrogé par Shams Charania pour le magazine The Athletic, au sujet de ce fameux trade, Iverson s’est clairement montré emballé et s’est même permis de voir grand pour sa franchise :

On a traversé tellement de merdes – excusez mon langage – pour arriver là où on est aujourd’hui. J’en ai pas mal traversé moi aussi. Mais on y est. On récupère un super joueur avec Jimmy. Ces gars vont nous manquer [Robert Covington et Dario Saric ndlr], mais avoir Jimmy c’est tout simplement magnifique pour notre équipe. Je me souviens nous avoir emmenés jusqu’en finale, sentir toute l’énergie de cette ville, et j’adore l’énergie qu’on dégage maintenant mec, je la retrouve. On a fait un super trade.

Philadelphie s’est maintenant doté d’un Big Three pour le moins alléchant sur le papier avec Butler, Simmons et Embid. Une force de frappe qui donne toutes ses chances à l’équipe pour poursuivre le trône de la Conférence Est. C’est ce que pense en tout cas The Answer, pour qui les 76ers ont maintenant une véritable chance de se qualifier pour les Finales NBA :

« J’aime nos gars – Jo (Embiid), Ben (Simmons) – ils ont leur propre identité. J’adore le fait qu’on ait trois superstars dans l’équipe. La meilleure chose qu’on pourrait avoir maintenant, ce serait que tous les « role players » acceptent leurs responsabilités, qu’ils fassent ce qu’ils ont à faire, et qu’ils laissent les stars être des stars. C’est ce qu’on a fait en 2001. De cette façon, tu n’as pas besoin de t’appuyer sur une seule personne tous les soirs. Tu peux compter sur tout ton groupe chaque soir. On a une chance maintenant. »

Allen Iverson a fait la pluie et le beau temps durant ses 11 années aux 76ers (1996-2007). Il fait en tout cas figure de référence dans une franchise qui doit maintenant être portée par sa nouvelle génération. Place aux jeunes : à eux de poursuivre l’héritage qu’a laissé The Little Big Man à Philadelphie.

À lire également : Kevin Durant s’en prend violemment à un fan en plein match.