NBA – Le trash-talking insolent de Draymond Green

À Golden State, on fait table rase et repart de l'avant devant son public à l'Oracle

Cette nuit, les Warriors ont disposé des Mavericks (120-116) après avoir contenu le rush final de Dallas. Une partie marquée par la partition solide de Draymond Green, qui a dépassé la barre des 10 points pour la première fois depuis le 31 octobre.


La saison de Draymond Green n’a pas été de tout repos jusqu’à présent. Directement impliqué dans le fameux clash avec Kevin Durant avant de connaître des soucis de blessure puis de perdre son rythme et son shoot, l’aboyeur des Warriors ne s’est pas vraiment retrouvé dans sa zone de confort. Particulièrement maladroit à trois points, il avait récemment annoncé à la presse son prochain retour en forme dans cet exercice :

« Quand ces putains de tirs vont tomber dedans, tout le monde va être dans la merde »

Face à Dallas, ces fameux tirs sont tombés, et même très tôt. Green a inscrit un panier à 3 points dès le 1er quart-temps. On aurait pu penser qu’après ce shoot, son premier tir extérieur réussi depuis 13 jours, et le 2ème depuis le 1er novembre, Draymond ferait profil bas. C’est bien mal le connaître : sitôt le panier rentré, il a apostrophé le banc des Mavs, leur criant de respecter son shoot à trois points et de « sortir sur [lui] ». Audacieux.

A lire également : Joel Embiid critiqué par 2 légendes

Green a finalement marqué 2 tirs primés lors du premier quart-temps (2/4 au total), et affiche désormais un pourcentage de 18.9% de loin cette saison (7/37). Il a surtout compilé une jolie ligne de stats (14 points, 10 rebonds, 5 passes en 35 minutes), qui laisse présager le retour en forme que toute la Baie espère. Car sans Draymond Green, on le sait, beaucoup de choses se compliquent pour les Warriors.

Sans s’affoler, Golden State fait son bonhomme de chemin après avoir dû gérer quelques turbulences. Avec un Draymond qui retrouve son niveau, Boogie en approche, KD toujours aussi fiable et les Splash Brothers dans le coin, les Warriors seraient de toutes façons mal inspirés de s’inquiéter…

Mais aussi : Des coéquipiers d’Anthony Davis l’incitent à partir

NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités