Le président de la LNB Alain Béral dévoile ses stratégies pour permettre au basket professionnel français de continuer son développement. Il a de grandes ambitions.

Dans une interview accordée au site internet de la LNB, Alain Béral aborde les différents projets concernant le basket français.

La médiocrité du dernier All Star Game, qui s’est tenu le 29 décembre 2018 à Paris Bercy, a été reconnue par Alain Béral. Si le spectacle et les animations étaient au rendez-vous, on peut regretter le match des étoiles avec l’absence d’implication en défense de la part des joueurs.

« On sentait bien qu’il y avait une dérive. D’ailleurs la NBA est confrontée au même problème. On peut retenir que le spectacle global du All Star Game est reconnu comme l’un des meilleurs spectacles autour du sport. Les non spécialistes ont passé un très bon moment, l’animation et l’ambiance étaient au rendez-vous. Mais pour ce qui concerne le match, cela ne va plus du tout. Il n’y a plus du tout d’engagement des joueurs malgré notre briefing. Il faut trouver des solutions pour qu’on ait un intérêt sportif et qu’il soit aussi intéressant que le sont les concours de dunks, de trois-points et de meneurs. Il faut trouver la bonne formule pour palier ce problème du match. »

De nombreuses salles partout en France commencent à sortir de terre ou sont en projet. La SIG a obtenu son permis de construire pour le Crédit Mutuel Forum (capacité de 8 000 places) qui est prévu pour 2021.

Le projet de la SIG est le plus abouti de tous les projets de salles de basket en France. C’est très inédit parce que le club sera propriétaire, sera responsable de la gestion de la salle, pas seulement pour le basket, et va investir lui-même une somme de l’ordre de 15 M€ dans l’affaire. C’est un signe très fort qu’on donne à beaucoup d’autres acteurs.

Il y a une grosse réflexion à Dijon sur un modèle privé-public. Des salles vont sortir comme à Chartres en centre-ville. Quimper a un projet. Cela prouve que les clubs ont confiance et qu’ils sont prêts à investir. Il ne faut pas oublier la salle de la Chapelle qui aura pour résident le club de Paris Basketball s’il arrive à monter en Jeep® ÉLITE.

A lire également : Le Récap du All Star Game 2018 : la sélection française bat les étrangers

La Ligue Nationale de Basket compte mettre en place un mercato dès 2019/2020. Celui-ci aura lieu sur deux périodes distinctes de la saison et les clubs pourront recruter que sur ces deux périodes-ci. Cette mesure permettra de mieux s’identifier aux équipes de Jeep Élite et de Pro B, qui à l’heure d’aujourd’hui sont en perpétuel renouvellement.

Le contrat TV avec Altice, qui gère les chaînes TV RMC Sport, court jusqu’en 2020. La LNB se montre satisfaite de son diffuseur actuel. La visibilité est un point clef pour promouvoir le basket français de haut niveau et permettre aux amateurs de la balle orange de suivre la Jeep Élite.

Le contrat prend échéance à la fin de la saison prochaine. On commence à se mettre en route, à recenser nos actifs, pour savoir ce qu’on veut mettre sur le marché. Il faut préciser qu’on est très satisfait du diffuseur actuel. Il fait très bien son travail. Les images sont belles, les commentaires sont bons. Il y a un gros suivi, une belle implication. Tout cela est un bien précieux pour nous. J’entends par là qu’on ne cherchera pas à casser quelque chose qui marche bien. On n’est pas agressif sur le sujet.

La septième édition de la Leaders Cup aura lieu du 15 au 17 février prochain à Disneyland et Alain Béral annonce qu’il y aura une salle plus grande pour 2020. De quoi faire profiter à un plus grand nombre de spectateurs de l’événement.

On sera ensemble encore cinq ans, avec une grande nouvelle : à partir de la saison prochaine, il y aura une salle plus grande. Ils sont en appel d’offre. On avait commencé à en discuter dès la troisième saison. On a été très moteur sur le sujet parce qu’il faut qu’on mette beaucoup plus de bien-être pour les spectateurs. Et pour cela, on a besoin de place. Là aussi il y a un bon partenaire. Cet événement est bien ancré pour tout le monde. Les présidents de clubs tiennent à cet événement

La France a pris du retard par rapport à d’autres ligues en Europe comme l’Espagne, mais se rattache petit à petit au wagon. Alain Béral et la LNB ont de fortes ambitions et s’investissent pour développer nos championnats français. Que l’année 2019 soit belle !

Mais aussi : Le Top 10 du mois de décembre en Jeep Elite : Axel Julien détruit Maxime Ross

A propos de l'auteur

Rédacteur sur le domaine France/Europe. Joueur, arbitre et grand passionné de Basket.