Avec son franc-parler habituel, Charles Barkley a mis les points sur les « i » au sujet du Zion-gate. Et il n’a pas fait semblant.

Voilà bientôt 48 heures que le cas de Zion Williamson agite la planète basket toute entière. Après la blessure du phénomène de Duke (explosion de sa chaussure Nike et genou touché), de nombreux observateurs et joueurs NBA ont conseillé à Zion d’arrêter sa saison NCAA et de se concentrer sur la draft à venir. Un point de vue qui énerve passablement Charles Barkley, qui s’est lancé dans une mise au point sans équivoque :

« Je déteste, déteste les gens qui essaient de parler de Nike. Oui, je suis sous contrat avec Nike. Nous n’avons pas de problèmes avec nos chaussures, c’était une exception, sinon nos chaussures feraient ça tout le temps.

Cela étant dit, comment en sommes-nous arrivés à ce stade où tout ce qui compte, c’est l’argent ? Shaq a joué à l’université 3 ans, Kenny [Smith] 4 ans, moi-même 3 ans, Michael Jordan 3 ans, Tim Duncan 4 ans, David Robinson 4 ans… Certains des plus grands joueurs de l’histoire, Wilt Chamberlain, Larry Bird, Magic Johnson… Et on en est arrivés là avec des clowns à la télé qui disent : « Ne joue pas » ? Jouer, c’est ce que l’on fait. C’est notre métier. On joue au basket, c’est tout »

A lire également : Zion réagit aux comparaisons avec LeBron James

Bien conscient de l’éventuel danger pour Zion de revenir trop vite à la compétition, Barkley finit son propos en nuançant mais en persistant tout de même :

« Je ne veux voir personne se blesser, et ce gamin a l’air de tout avoir pour devenir un joueur fantastique. Mais ça m’énerve incroyablement quand je vois des gens faire comme si l’argent était la seule chose qui comptait, dire : « Oh, tu vas aller en NBA, ne joue pas ». C’est ridicule »

A l’évidence, Chuck n’est pas fan de la logique du sport-business, ce qui n’est pas forcément surprenant pour un joueur de sa génération. L’ancienne gloire des Sixers est arrivée dans la ligue dans les années 80, à une époque où, par exemple, Kevin McHale préférait jouer les finales avec une cheville blessée quitte à en ressentir les effets plus de 30 ans après (c’est le cas aujourd’hui) plutôt que de clore sa saison.

Ça continue donc de beaucoup s’agiter à propos de Zion, mais il n’y en aura de toutes façons qu’un seul qui prendra la décision : lui-même. En attendant, Williamson a été annoncé out pour le prochain match de Duke.

Mais aussi : 5 choses que vous ne saviez pas sur Zion Williamson

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.