L’australien David Andersen fait son retour à la SIG Strasbourg.

Après avoir signer le meneur australien Nathan Sobey (28 ans, 1m91) le 18 février dernier, la SIG a complété son effectif en engageant le poste 5/4 David Andersen (38 ans, 2m13) australien lui aussi. Il n’est pas méconnu à Strasbourg puisqu’il y a joué la fin de saison 2013/2014. Il n’était pas passé loin du titre de Champion de France (défaite 3-0 en finale face au CSP Limoges).

David Andersen est arrivé en Europe à l’âge de 19 ans à la Virtus Bologna. Il y restait quatre saisons et a remportait l’Euroleague en 2001. Il rejoignait ensuite un autre club italien Sienne puis le CSKA Moscou. Il passait quatre saisons dans le grand froid russe et glanait deux nouveaux titres européens (2006 et 2008) ainsi que la VTB League (2008). L’australien signait au FC Barcelone avant de traverser l’Atlantique en 2009.

A lire également : Sasa Obradovic remplace Sasa Filipovski !

David Andersen disputait 103 matchs NBA entre les Houston Rockets, les Toronto Raptors et la Nouvelle-Orléans. Il revenait à Sienne en décembre 2011 et décrochait une deuxième fois le titre de Champion d’Italie (2012). Il effectuait un retour en Euroleague sous les couleurs du Fenerbahçe. Il signait avec la SIG en janvier 2014 et échouait en finale du Championnat de France avant d’être sacré deux ans plus tard avec l’ASVEL face à… Strasbourg (3-2 en finale).

L’intérieur vient de terminer le championnat australien avec les Illawara Hawks, le club de ses débuts. Il a tourné à 8.5 points et 3.6 rebonds en 17.8 minutes de moyenne. Il rejoint les rangs strasbourgeois pour apporter son expérience en tant que joueur de rotation sur le poste 5/4. Son objectif est clair : aider l’équipe de Vincent Collet à mettre (enfin) la main sur le trophée de Champion de France.

« Ayant pris un meneur australien, on avait l’obligation de trouver un joueur Bosman ou Cotonou, et en l’occurrence David a un passeport danois. Il remplit cette condition et il connaît la maison », raconte le coach Vincent Collet sur le site internet du club. « Il a un profil 5/4, et c’est cette capacité de jouer sur les deux positions qui nous intéressait. Le fait d’avoir une rotation de plus permet aussi de nous prémunir de potentielles blessures. Avec ces deux derniers recrutements, on a une équipe plus complète. J’espère que ces deux joueurs s’intégreront vite. Concernant David, ça devrait le faire car il connaît le club et notre championnat. On voulait des joueurs qui complètent l’effectif. On ne voulait pas tout chambouler. Je pense que ce sont des joueurs qui peuvent s’intégrer et se satisfaire de ce qu’on va leur donner. L’objectif est maintenant le long sprint de quatorze matches vers les Playoffs. »

David Andersen a un CV long comme le bras et son apport va être décisif dans la quête du titre de Champion de France de la SIG.

Mais aussi : Maalik Wayns prolonge jusqu’à la fin de la saison à Levallois !