En dépassant Michael Jordan au classement des meilleurs marqueurs de tous les temps, LeBron a montré qu’il était un scoreur complet. Décryptage.

La nuit dernière contre les Nuggets, LeBron James a dépassé Michael Jordan au classement des meilleurs scoreurs de tous le temps. Il s’est ainsi emparé de la quatrième place et devance désormais His Airness avec 32.311 points en carrière. Un scoreur d’exception donc, depuis le début de sa carrière en 2003, et qui va peut être l’amener à aller chercher Kareem Abdul-Jabbar qui plane en tête du classement avec 38.387 unités. Le consultant d’ESPN, Kirk Goldsberry, a sorti la shot chart en carrière du King, pour mettre en lumière chaque panier inscrit par le natif d’Akron.

A lire également : LeBron dépasse Michael Jordan

A l’analyse de ce tableau, il est clair que LeBron a eu beaucoup de succès en attaquant le cercle, grâce à ses qualités athlétiques assez extraordinaires. Mais la shot chart ne montre pas uniquement LeBron comme un bourrin incapable de shooter, puisqu’on on voit très clairement que les tirs, autant à mi-distance qu’à trois points, ont largement été utilisé dans la carrière du King. Une belle illustration du joueur complet qu’est LeBron, bien qu’il soit souvent limité dans l’imaginaire collectif à ses drives vers le panier et que son shoot soit loin d’être infaillible. James tourne à près de 35% en carrière. C’est supérieur, par exemple, à Michael Jordan (32%).

Cette date va quoiqu’il en soit rester gravée dans la mémoire du King, qui se montrait particulièrement ému et reconnaissant envers son idole après la partie. Malheureusement, cette euphorie est quelque peu gâchée par la mauvaise saison des Lakers, qui n’iront très certainement pas en playoffs. Une embellie donc dans la saison frustrante qu’a vécue le King.

LeBron, ou le monstre physique qui sait shooter. C’est donc l’une des armes offensives les plus létales de l’histoire NBA, combinant force et adresse. Pas étonnant de le voir 4ème meilleur marqueur de l’histoire… en attendant la suite.

Mais aussi : Luke Walton évoque la fin de saison