Alors que les Lakers ne disputeront pas les playoffs, Anthony Davis continue de traverser une situation délicate à New Orleans. L’intérieur pliera ses bagages dans quelques mois, mais il serait très peu probable que ce soit pour Los Angeles selon les dernières rumeurs.

Nous sommes à la mi-mars et le feuilleton Anthony Davis continue de faire parler de lui, un mois après la fin de la deadline. L’intérieur est aujourd’hui bloqué aux Pelicans, qu’il devrait quitter cet été si tout va bien. De l’autre côté, les Lakers vont rater les playoffs malgré la présence de LeBron James.

Pour les deux partis, c’est donc décidément une saison à oublier. Davis espère rejoindre la cité des Anges dans quelques mois afin de s’associer à LeBron et ramener les Angelinos en playoffs, à moins que les Pelicans en décident autrement.

A lire également : Stephen Curry agacé par le flop de James Harden

Marc J. Spears était présent sur le plateau d’ESPN dans la journée de mercredi. L’insider y a donné quelques informations dont notamment une très importante concernant les Lakers et Anthony Davis :

On m’a dit qu’il n’y a aucun moyen qu’Anthony Davis arrive aux Lakers via les Pelicans. Ils ne vont pas le faire.

Lors des pourparlers courant février, Magic Johnson avait accusé les Pelicans d’avoir été « injustes ». Comme si la franchise avait déjà pris sa décision de ne pas envoyer Davis aux Lakers avant même le début des négociations. Corrélation ou pas, Dell Demps a été limogé quelques semaines après et un nouveau GM va donc mener les discussions cet été. Les Lakers espèrent ainsi une issue positive et un changement de cap.

Cette nouvelle de Spears n’est donc pas franchement encourageante pour la suite et Davis pourrait attendre l’été 2020, où il sera agent libre non restreint, pour rejoindre Los Angeles.

Attendre encore une année supplémentaire ne fait certainement pas partie des plans des Lakers. LeBron James a besoin d’aide pour atteindre les playoffs à l’Ouest, et ce dès cet été.

Mais aussi : Klay Thompson rejoint Stephen Curry dans l’histoire à trois points