De véritables artistes dès lors qu’il s’agit de tirer à 3 points, Klay Thompson et Stephen Curry ont encore fait parler la poudre la nuit passée. L’occasion pour l’arrière d’écrire un peu plus l’histoire de la ligue.

Dans un match où les Rockets avaient à coeur de gagner, les Texans ont rapidement été refroidis par le big three des Warriors. Stephen Curry et Klay Thompson étaient bien présents pour l’événement, mais ce n’était pas le cas de Kevin Durant, touché à la cheville. En son absence, c’est donc DeMarcus Cousins qui a brillé avec 27 points, 8 rebonds et 7 passes. Pendant que Boogie jouait le bourreau dans la raquette, Curry et Thompson se sont occupés de faire mal à 3 points.

A lire également : Curry agacé par le flop d’Harden

Malgré 24 unités, « Baby Face » a été plutôt maladroit avec un petit 3/9 à 3 points. Une prestation qui confirme les difficultés du meneur à régler la mire au cours des derniers matchs. En revanche pour Klay Thompson, la main est encore chaude. L’arrière a terminé avec 30 points à 5/10 derrière l’arc. Ses cinq tirs primés lui ont d’ailleurs permis de s’offrir un record avec Stephen Curry.

Alors que son compère s’approche des 300 tirs primés sur la saison – 284 actuellement, Thompson lui vient de franchir la barre des 200 sur cette campagne. C’est la septième saison de suite qu’il réussit un pareil exploit et un seul autre joueur à réussi la même prouesse à ce jour : Curry.

Avec cette nouvelle stat, pas étonnant de retrouver Curry et Thompson cités dans les meilleurs shooteurs de l’histoire. Quand l’un des deux prend feu, c’est généralement terminé pour l’adversaire et les Rockets viennent encore d’en subir les conséquences.

Klay Thompson se met en valeur pour son retour de blessure. L’arrière, qui sera agent libre cet été rappelons-le, continue de prouver qu’il mérité un gros contrat.

Mais aussi : Russell Westbrook veut passer à autre chose