En 2015, LeBron James annonçait préférer rater les playoffs que perdre en finales NBA. Après une saison médiocre avec les Lakers, le King est revenu sur ses anciens propos.

On le sait, les Lakers n’ont quasiment plus aucune chance d’atteindre la post-season. En 2015, après sa défaite face aux Warriors en finales NBA, LeBron James avait déclaré préférer voir sa franchise ne pas atteindre les playoffs plutôt que de perdre à ce stade. Le King expliquait alors qu’il était plus difficile de perdre lors de l’ultime étape mais aussi qu’une telle saison use vraiment son corps.

Mais après cette campagne complexe tant pour sa franchise que personnellement (plus longue blessure en carrière), LeBron s’est rétracté concernant ses précédents propos. Pour Michael Lee de The Athletic, il s’explique :

« Cette question a-t-elle été posée après que j’ai perdu cette finale ? C’était vraiment un moment important et difficile pour moi. Évidemment que j’aimerais beaucoup que cette équipe soit en post-season. Pour moi, participer aux playoffs est quelque chose de toujours très important. »

À lire également : Aucune chance de voir Anthony Davis aux Lakers cet été ?

Après une présence récurrente en playoffs, qu’il a trustés 13 ans de suite, LeBron James va assurément les manquer pour le première fois 2006. Actuellement 11èmes (31-36) à sept matchs d’une place qualificative à l’Ouest, les Lakers n’ont, d’après Basketball Référence, aucune chance d’atteindre la post-season. Pas encore résigné, le King pense néanmoins que sa franchise sera bien plus solide l’an prochain pour se qualifier en playoffs.

« Pour l’instant, ce n’est pas la main qui nous a été distribuée (les playoffs). Vous jouez la main qui vous a été distribuée jusqu’à ce que le croupier mélange les cartes et vous donne une autre main. Nos chances s’amenuisent à chaque match. Mais ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas la dernière fois que je serai en post-season, je peux vous l’assurer. »

Si perdre une finale NBA reste une des plus grandes désillusions pour les joueurs, ne même pas atteindre les playoffs lorsqu’on est LeBron est une sacrée tâche sur la CV. Mais le King a déjà donné rendez-vous.

Mais aussi : Klay Thompson rejoint Stephen Curry dans l’histoire du 3 points