Blessé lors du match contre Milan en Euroleague, Kill Bill ne devrait pas revenir en saison régulière.

Huitième et dernière équipe potentiellement en Playoffs de l’Euroleague à quatre journées de la fin, l’Olympiacos réalise une saison mitigée. Son bilan de 13 victoires pour 13 défaites en est le reflet tant l’équipe de David Blatt souffle le chaud et le froid. Capable de battre le Real Madrid, l’Anadolu Efes Istanbul ou Vitoria, le triple champion d’Europe reste sur six revers sur les sept derniers matchs.

A lire également : Matt Janning absent 6 semaines !

Toujours pas assuré d’être au rendez-vous de la deuxième partie de saison en coupe d’Europe, l’Olympiacos va devoir s’engager dans le sprint final sans Vassilis Spanoulis (36 ans, 1m93). Le meneur s’est fait une grosse entorse à la cheville droite lors du match contre l’Olimpia Milan (défaite 66-57). Une réévaluation de son état sera réalisé la semaine prochaine mais il pourrait rater les derniers matchs contre le Bayern, Gran Canaria, Kaunas et le Darussafaka.

Spanoulis, dans sa treizième saison Euroleague tourne à 10.2 points, 1.8 rebond, 5.1 passes et 9 d’évaluation de moyenne. Encore capable d’évoluer à un très bon niveau comme face à Gran Canaria (21 points, 4 rebonds, 8 passes, 1 interception, 31 d’évaluation), Kill Bill est protégé par David Blatt avec seulement 14 matchs dans le 5 majeur et un temps de jeu à 22 minutes.

Toutes les précautions seront prises envers Vassilis Spanoulis pour avoir un meneur disponible pour la post season. Avec Weber, Williams-Goss et Mantzaris, l’Olympiacos a encore quelques cartouches à l’arrière pour rejoindre les Playoffs.

Mais aussi : Timma en prêt à Moscou !