Seulement une machine à dunker ? C’est ce que pensent encore certains irréductibles haters de Zion Williamson. Mais pour ses coéquipiers et même ses adversaires, Zion est bien plus que ça, et ne serait même pas estimé à sa juste valeur.

Malgré son véritable sans faute cette saison en NCAA, lors de laquelle il a impressionné tous les observateurs, le phénomène Zion Williamson est parfois encore considéré comme un joueur uniquement capable de jumper pour écraser de gros dunks – une machine à highlights, en somme. Mais ses coéquipiers, qui le côtoient tous les jours pensent plutôt que son impact global est sous-côté, comme l’explique Jack White :

« Avec tous les highlights qu’il produit, les gens ne se rendent pas compte qu’il est toujours au bon endroit, qu’il change les trajectoires de shoots, qu’il prend des rebonds et qu’il se jette sur tous les ballons.

Je pense qu’il n’est pas assez reconnu pour son intelligence de jeu. Il est toujours bien placé. On le voit rarement faire une mauvaise action. Tu sais qu’à chaque fois qu’il reçoit la balle, quelque chose de bien va se passer pour nous.

Je le vois travailler dur toute l’année à l’entraînement et il arrive en matchs avec le même feu intérieur. Il est incroyable. Il aime juste le basket »

A lire également : Kevin Durant a tenu sa promesse envers Nick Collison

Outre les qualités d’attaque de Zion, Javin DeLaurier ne manque pas de pointer que c’est un défenseur intelligent et vocal :

« Il va toujours dévier des passes, gêner les adversaires, prendre des rebonds et récupérer des ballons. C’est un leader vocal qui communique tout le temps en défense. Il fait plein de petites choses qui ne se voient pas forcément. C’est le coéquipier que tu veux avoir. C’est un excellent coéquipier. »

Même les adversaires sont admiratifs de Zion Williamson, à l’image de Leonard Hamilton, coach de Florida State qui a subi la foudre du phénomène en finale du tournoi ACC.

« Sa rapidité, sa puissance, sa force, sa capacité à changer de rythme et de direction, c’est inédit. C’est difficile d’égaler ce niveau athlétique vraiment très spécial. Il mérite la reconnaissance qu’on lui accorde. Il rend tous les joueurs autour de lui meilleurs. Vous pouvez le considérer comme l’un des meilleurs athlètes qui ai participé à ce tournoi, et pourtant Dieu sait qu’il y en a eu. »

Voilà voilà. Y a-t-il besoin d’en dire de plus ? La hype autour de Zion continue de se renforcer, et même de se légitimer. Cap maintenant sur la March Madness.

Mais aussi : Damian Lillard : « Je suis l’un des meilleurs joueurs de la ligue »