A seulement 19 ans, le géorgien fait de plus en plus parler de lui, au point de se voir récompensé à plusieurs reprises en ABA League. Sa côte peut-elle encore grimper avant la prochaine Draft ?

Il s’installe de plus en plus dans le paysage du basket européen. Goga Bitadze (19 ans, 2m12) continue son ascension vers le très haut niveau et vient d’en valider une nouvelle étape. Pour celui qui a débuté sa carrière professionnelle à seulement 16 ans au Vita Tbilissi, cette saison 2018-2019 ressemble à un accélérateur de particules. D’abord avec le Mega Bemax (club dans lequel il évoluait depuis 2016), il s’est distingué par ses performances XXL : 43 d’évaluation contre le Partizan, 35 contre le Mornar Bar, 34 contre le Cibona Zagreb, 29 contre l’Igokea ou deux fois 24 contre le Cedevita et Zadar.

Au mois de décembre, c’est le Buducnost Podgorica qui est venu le chercher. Dans son renouvellement, le club du Monténégro a misé sur ce prospect annoncé aux alentours de la vingtième position de la prochaine draft NBA. L’enfant de Sagarejo se montre très vite efficace et débute sa carrière Euroleague par six matchs consécutifs à plus de 10 d’évaluation, dont un superbe 31 contre Milan (23 points, 8 rebonds, 2 passes, 3 contres). En Ligue Adriatique, il poursuit ses habitudes même s’il est moins utilisé par Jasmin Repesa (20 minutes de moyenne contre 27 sous les couleurs du Mega Bemax).

A lire également : La course aux Playoffs en Euroleague !

Au bout de la saison régulière, Bitadze rend une copie à 16 points, 6.3 rebonds, 0.9 passe, 2 contres et 19.7 d’évaluation en 24.1 minutes de moyenne lors de 23 matchs. A seulement trois reprises il est passé sous la barre des 10 points marqués (8, 2 et 4 points) et a enregistré six double-double. Impossible de louper le compatriote de Tornike Shengelia dans le paysage de l’ABA League. C’est ainsi qu’il a reçu trois récompenses en cette fin de saison régulière, avec le titre de MVP, celui de meilleur espoir et une place dans le meilleur 5 de la compétition aux côtés de Joe Ragland, Jacob Pullen, Stratos Perperoglou et Jock Landale.

Goga Bitadze montre tout son talent. Comparé à Jusuf Nurkic, il suit également le chemin d’un Ante Zizic ou d’un Nikola Jokic. Attention, un nouveau talent des pays de l’est débarque.

Mais aussi : 41 points pour Nando De Colo !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.