Les Montpelliéraines ont l’occasion de décrocher le premier titre européen de l’histoire du club, ce soir, à 20h45 (RMC Sport 4).


La tension monte à quelques heures d’un rendez-vous crucial pour le basket français. Brillantes vainqueures d’Orenburg en terre russe la semaine dernière sur le score de 71-75, les Gazelles retrouvent leur Palais des Sports ce soir pour valider ce succès et soulever pour la première fois de leur histoire une coupe européenne.

Une victoire à l’extérieur acquise à l’issue d’un match tendu, intense et serré jusqu’au bout, où le Nadezhda a effectué un gros retour au score et a cru pouvoir prendre l’avantage durant les dernières secondes. C’était sans compter sur Sami Whitcomb. La championne WNBA avec Seattle a fait parler son expérience des grands matchs, pour inscrire un shoot à 3 points assassin au buzzer et donner de l’air à son équipe en vue de la seconde manche.

Avec un tel scénario, le momentum semble clairement pencher du côté du BLMA, dont la salle remplie risque de pousser ses joueuses et leur fournir, s’il en fallait, de la détermination à aller chercher ce titre. Toujours pas convaincu ? Voici quelques raisons de croire au sacre des Gazelles ce soir.

A lire également : Le compte-rendu du match aller

Dans toute l’histoire de l’EuroCup, seule une équipe n’est pas parvenue à remporter la finale après s’être imposée à l’extérieur lors du match aller. C’était il y a 4 ans, avec la victoire finale… de Villeneuve d’Ascq, une autre équipe française, sur le parquet des Castors Braine. En plus de l’ESBVA, 4 autres clubs tricolores ont déjà soulevé un trophée européen : Bourges (5 fois), Valenciennes (2 fois), Pays d’Aix (1 fois) et Tarbes (1 fois).

Les Héraultaises pourront également compter sur un soutien sans faille de leur public avec une salle comble, mais aussi une fan-zone mise en place juste à côté du Palais des Sports. Histoire de s’assurer que tout le peuple montpelliérain pourra porter son équipe durant ce sommet. Un soutien qui paye depuis le début de la compétition, puisque la plus petite victoire enregistrée par Lattes-Montpellier à domicile s’élève à +9, face à Charleville-Mézières, en quart de finale. La dernière réception en date, en demies contre Girona, s’était même soldée par un score de 98-69 !

Enfin, Thibaut Petit peut s’appuyer sur des joueuses d’expérience, habituées des grandes joutes européennes et internationales. Sami Whitcomb, comme évoqué précédemment, mais aussi Héléna Ciak, grande artisane de la victoire il y a une semaine (18 points, 12 rebonds). Son banc est l’une des grandes satisfactions cette saison, puisque sur les 15 matchs disputés en EuroCup, celui-ci a dominé à 14 reprises le banc adverse, avec un écart moyen de +15 !

Ne reste plus aux Montpelliéraines qu’à confirmer tous les espoirs placés en elles, valider ce joli parcours européen et entrer dans l’histoire du basket français et européen. Go Gazelles !

Mais aussi : Héléna Ciak rejoindra l’ASVEL à l’issue de la saison