NBA – Quand un ouragan changeait la vie de Tim Duncan

0

Né un 25 avril 1976, Tim Duncan a régné sur les parquets NBA pendant 19 saisons avec les Spurs de Tony Parker et Manu Ginobili. Une carrière dans le basket qui n’aurait cependant pu ne jamais voir le jour, si un ouragan n’était pas passé par là. On vous explique.

Après 19 années passées sur les parquets, Tim Duncan a pris sa retraite à l’issue de la saison 2016. Une carrière riche en succès qui lui a permis de remporter cinq titres avec les Spurs (1999, 2003, 2005, 2007 et 2014). Il a également été élu deux fois MVP en 2002 et 2003 tout en formant l’un des trios les plus iconiques de la NBA avec Manu Ginobili et Tony Parker.

Mais tout ça aurait pu ne jamais exister. Il était ainsi prédestiné à une toute autre carrière sportive durant sa jeunesse, à savoir la natation.

Tim Duncan est en effet issu d’une famille où la natation est une vraie passion. Tricia, sa soeur aînée de trois ans, a notamment participé aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 à seulement 15 ans. Elle avait alors pris part au 100 mètres dos et 200 mètres dos. C’est donc tout naturellement que le joueur originaire des Iles Vierges a voulu suivre le même destin.

Timmy s’entraînait alors dans la seule piscine de l’île et était promis à un grand avenir. Ses chronos étaient notamment très prometteurs. À l’âge de 9 ans, Tim Duncan nageait le 50 mètres nage libre en 32.8 secondes. Grâce à ce temps, il était à seulement 10 secondes du record du monde junior réalisé à 18 ans par un néo-zélandais. Lors de cette compétition locale, il a également remporté le 50 mètres dos et le 100 mètres nage libre. À 10 ans, l’ancien joueur des Spurs était aussi capable de nager le 50 mètres dos en 41.7 secondes et le 50 mètres brasse en 47.5 secondes.

À lire également : Flashback : 31 octobre 1997, le premier match de Tim Duncan

Mais tout s’est arrêté du jour au lendemain. La cause ? Un ouragan en 1989. Celui-ci, prénommé Hugo, a fait des ravages sur cette île de l’archipel des Antilles, causant le décès de six personnes et détruisant 90% du territoire. La piscine s’est notamment retrouvée détruite, tout comme certains documents où il était mentionné. Après cette catastrophe, Tim Duncan s’entraîne alors dans la mer des Caraïbes, mais son niveau baisse drastiquement. Il décide finalement d’arrêter la natation et de s’orienter vers le basket, pour la carrière que l’on connaît.

Même s’il n’a pas connu le haut niveau dans la natation, certains de ses fans sont admiratifs de son parcours dans ce sport.

Tim Duncan m’inspire à nager.

Ma fille vient de me dire « Je souhaite que je puisse aller dans la maison de Tim Duncan, je pourrais alors nager et jouer avec ses enfants »

Aujourd’hui, la piscine de l’île de Sainte-Croix a été totalement reconstruite et de nombreuses leçons sont données pour les enfants de l’île. Avec des moyens supérieurs que par le passé, ceux-là auront peut-être ainsi la carrière que Tim Duncan a eu dans le basket-ball.

Dans le mini-documentaire ci-dessous, vous avez la possibilité de voir Tim Duncan nager à partir de 3 minutes 15 secondes.

La vie ne tient donc qu’à très peu de choses. Peut-être que sans cet ouragan, le basket-ball et la NBA seraient passés à côté de l’un des plus grands joueurs de l’histoire. Et la carrière de Tim Duncan aurait été peut-être moins belle.

Mais aussi : Quand Duncan et Kobe remballaient Draymond Green, à leur manière

Actualités Basket USA Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.