Injouable, le club turc est maintenant à une victoire de rejoindre le Real Madrid au Final Four de Vitoria.


Cette saison, l’Anadolu Efes Istanbul fait clairement partie des bonnes surprises en Euroleague. Quatrième de la saison régulière avec 20 victoires et 10 défaites, Ergin Ataman a effacé des tablettes la dernière place de 2017-2018 (7 victoires, 23 défaites). Dans une année de rédemption avec un changement visuel et un mercato XXL, le club d’Istanbul s’est fait remarqué parmi les bons élèves de la compétition.

Un style de jeu agréable à regarder, un collectif en place (19.73 passes décisives, 101 d’évaluation de moyenne, deuxième derrière le Real), l’équipe semble viser haut, voire très haut pour cette fin de saison. Opposé à Barcelone lors de ces Playoffs, l’Efes vient de reprendre l’avantage de la série, hier soir, grâce à une performance une nouvelle fois remarquable et remarquée.

A lire également : Théo Maledon affole déjà la draft 2020 !

Au Palau Blaugrana, Adrien Moerman (13 points, 6 rebonds, 1 passe, 16 d’évaluation) et ses coéquipiers n’ont pas fait de détails. Une large victoire 102 à 68 (+34) qui donne une balle de match pour rejoindre le Final Four. Un petit écart de 13 points à la mi-temps (39-52) pour les visiteurs avant le déluge et un troisième quart-temps de rêve : un 17-0 en 3 minutes pour définitivement se détacher au score, 32 à 18 sur la période et un Shane Larkin en fusion.

Oui car le meneur de 182 cm a une nouvelle fois humilié le Barça. Lors du Round 25 de la saison régulière, l’ex joueur des Celtics s’était déjà fendu d’un 43 d’évaluation. En bon récidiviste, il atteint cette fois 34 d’évaluation pour 30 points (5/5 à 2 points, 6/7 à 3 points), 3 rebonds, 2 passes, 1 interception en (seulement) 23 minutes ! Depuis 2005, aucune équipe n’avait atteint une telle marque (102 points) pour une rencontre de Playoffs.

Le Barça est au bord du gouffre. Un énorme coup de massue vient de les frapper derrière la tête. Il faut vite se relever face à un Anadolu Efes Istanbul en grande force.

Mais aussi : Notre rencontre avec le meilleur coach de NF1 de la saison !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.