Lorsque l’on compare Michael Jordan, il y a souvent deux équivalents évoqués : LeBron James pour le titre de GOAT, et Kobe Bryant par rapport au style de jeu. Interrogé une nouvelle fois sur la question du meilleur joueur de tous les temps, le Mamba s’est fendu d’une réponse bien concise.

C’est une vérité qui a rarement été démentie. Si Michael Jordan était vraiment unique en son genre, beaucoup de joueurs ont essayé de s’en rapprocher. Et parmi ceux qui s’en sont rapprochés, il y a bien évidemment Kobe Bryant. D’ailleurs, s’il y a bien une chose que tout le monde regrette, c’est de ne jamais avoir pu observer un affrontement entre Kobe et un Jordan à leur meilleur niveau respectif.

Invité dans l’émission The Dan Patrick Show, Kobe Bryant a une nouvelle fois été questionné sur le sujet du GOAT en NBA. Mais sa réponse est sans équivoque.

Je n’y ai jamais pensé, pour être honnête. Nous pouvons débattre sur qui est le meilleur de tous les temps en NBA, mais je ne vais pas gaspiller mon énergie à ce sujet tant que vous n’aurez pas mis au point une capsule temporelle pour que je puisse retourner en arrière et affronter Jordan en 91, 92 ou 93.

Quel Jordan est le meilleur ? Michael en 91… Sans aucun doute. Et je dis 91 parce que c’est l’année où il était dans la force de l’âge, tant physiquement que mentalement, il était le Taureau absolu en 91. J’aimerais voir à quoi ça ressemble.

A lire également : Kareem Abdul-Jabbar clôt le débat du GIAT (avec philosophie)

Si Kobe est arrivé dans la ligue en 1996, quelques années plus tôt, en 1990-1991, Michael Jordan, 28 ans, était effectivement élu MVP pour la deuxième fois de sa carrière. Ses moyennes ? 31.5 points par match à 53.9 % de réussite au tir, 6 rebonds et 5.5 passes décisives en saison régulière.

Il avait ensuite emmené les Bulls vers le tout premier de leurs 6 titres, avant d’être également élu MVP des Finales cette année-là, pour des moyennes dans la lignée de sa saison.

Pour ceux qui souhaitent écouter les propos de Kobe de leurs propres oreilles, l’enregistrement est disponible ci-dessous.

Les comparaisons entre les deux légendes continueront à nourrir les fantasmes pendant longtemps. Et ce n’est pas plus mal : sans ça il n’y aurait plus de débat.

Mais aussi : Dwight Howard révèle son GOAT