Coach vainqueur, le grec remporte une deuxième Euroleague dans sa carrière, une nouvelle fois sous les couleurs du CSKA Moscou. Après l’exercice 2017-2018 rien ne laissait présager à une aussi belle fin.

Coach du CSKA Moscou depuis 2014, Dimitris Itoudis connait une carrière pleine à la tête du club russe. Déjà titré en Euroleague en 2016, il affiche un bilan incroyable dans la compétition avec pas moins de 79.8% de victoires (132 victoires, 34 défaites). Cette saison est celle de la rédemption pour lui après un exercice 2017-2018 terminé à une mauvaise quatrième place derrière le Zalgiris Kaunas.

A l’été, les rumeurs le voyaient déjà écarté par le président Andreï Vatutin au profit d’un Sarunas Jasikevicius ou David Blatt. Pourtant, l’ancien assistant de Zeljko Obradovic au Panathinaïkos (1999-2012) était bien sur le banc de l’armada russe au début de la saison. Un départ canon avec huit victoires consécutives puis une série de onze victoires sur les douze dernières journées ont permis au CSKA d’accrocher une deuxième place après la saison régulière (24 victoires, 6 défaites) juste derrière le Fenerbahçe.

A lire également : Le CSKA Moscou est de nouveau champion d’Europe !

La suite on l’a connait : un Nando De Colo à l’aise en Playoffs contre Vitoria (victoire 3-1) et leader d’un collectif qui ne lâche rien en demi-finale contre le Real Madrid avant le sacre, hier soir, contre l’Anadolu Efes Istanbul. Au moment de relâcher la pression et de fêter dignement le titre, Dimitris Itoudis se laisse envahir par ses émotions. Lorsqu’il croise son président, il fond en larmes. Il a tenu sa promesse en ramenant la coupe à Moscou.


« Tu m’as rendu fier, comme tu l’as promis » Dimitris Itoudis à son président.

Bonus – La remise du trophée au CSKA Moscou

Une séquence émotion incroyable, gravée dans les plus beaux moments de l’Histoire de l’Euroleague. Dimitris Itoudis l’a fait, un an après une immense déception. Ils étaient définitivement tous en mission !

Mais aussi : Will Clyburn, MVP du Final Four !