Ce n’est pas le dossier qu’on évoque le plus à l’approche de la free agency, mais il y a un joli coup à faire en récupérant Tobias Harris. Et une franchise semble avoir déjà fait une bonne partie du chemin.

Tobias Harris pourrait bien continuer sa vie de globe-trotter. Après avoir disputé la première partie de la saison avec les Clippers, l’ailier-fort avait pris la direction des Sixers, avec lesquels il a disputé les playoffs. Free agent cet été, il devrait avoir l’opportunité de rejoindre là encore une nouvelle équipe, mais cette fois-ci pour le long terme.

D’après plusieurs sources, Philadelphie va tenter de le conserver, de même que Jimmy Butler, mais Harris pourrait avoir d’autres idées en tête. Selon The Athletic, l’intérêt entre le joueur et Brooklyn est partagé et mutuel.


Indépendamment de l’arrivée d’Irving ou non (et d’un éventuel départ de D’Angelo Russell), Harris se fondrait à merveille dans le système Brooklyn, auquel il colle parfaitement. Du haut de ses 27 ans, il s’inscrirait dans le processus de développement de Nets, en comblant un manque flagrant au poste 4.

Capable de shooter, de jouer sur le pick-and-roll et de faire preuve de versatilité, l’ailier fort semble être le fit idéal, et les Nets ne s’y sont pas trompés, puisqu’ils en font une de leurs priorités pour l’été après les gros noms que l’on sait.

Lire aussi | Draymond Green pourrait rater le Game 7

Pour la petite histoire, Harris a été coaché au lycée par… Steve Atkinson, le frère de Kenny, entraîneur des Nets. Un signe du destin ? Ça reste à voir, mais l’intérêt est mutuel, et dans ces conditions, on imagine facilement que les deux partis vont tenter de parvenir à un accord.

La viabilité d’une éventuelle venue de Tobias du côté de Brooklyn dépendra bien évidemment du marché, puisque les Nets ont d’énormes ambitions, mais également des autres propositions qui lui seront faites, à la fois sur le plan sportif et financier.


The Athletic évoque ainsi la piste Nikola Mirotic, lui aussi agent libre cet été, lui aussi capable d’être un « stretch four », et qui présente l’avantage d’être bien moins cher que les autres stars que les Nets convoitent, dont Harris.

Comme pour tout ce qui touche à la free agency, le dossier a le temps d’évoluer d’ici à juillet. Mais ne soyez surtout pas surpris si Tobias Harris signe du côté du Barclays Center.

Dernières news | Trades-signatures | Buzz du jour | Franchises | Joueurs