L’ascension fulgurante de Giannis Antetokounmpo en NBA a logiquement fait grimper sa popularité en flèche. Et cette hype a également eu un impact sur les naissances aux Etats-Unis. Explications.

Depuis son titre de MIP en 2017, Giannis Antetokounmpo est devenu une figure importante dans le paysage NBA. Il a confirmé sa progression avec trois participations au All-Star Game ces trois dernières années, sans oublier qu’il est même en course cette saison pour le titre de MVP.

Et comme pour toute superstar qui se respecte, son prénom a également connu un regain de popularité… dans les crèches. Tom Schad (USA Today) a donné dans un article les chiffres issus de l’Administration de la Sécurité Sociale américaine concernant l’augmentation du nombre de bébés appelés « Giannis » aux Etats-Unis :


Selon les données sur le nom des bébés publiées par la U.S. Social Security Administration à la fin du mois dernier, la popularité du nom « Giannis » a augmenté de 135% l’an dernier et de 662 % depuis 2016, lorsque Antetokounmpo était en route vers sa première apparition en tant que All-Star.

Moins de cinq nouveau-nés aux États-Unis ont été nommés Giannis en 2015. En 2018, selon les données, il y en avait 61, dont cinq dans l’État du Wisconsin.

Lire aussi | Giannis s’éclate à la salle de muscu !

Toujours selon l’article de Tom Schad dans USA Today, le prénom de « Giannis » n’a connu qu’un seul rival sportif en terme de popularité sur l’année 2018. Et ce n’est pas à cause d’un joueur de basket :

L’an dernier, 336 Bakers sont nés aux États-Unis, soit plus de deux fois plus que l’année précédente, dont 17 bébés Bakers rien que dans l’Ohio.

La popularité de « Baker » est due à Baker Mayfield, le quarterback des Cleveland Browns en NFL. Ces deux exemples illustrent bien l’influence que peuvent avoir des stars sportives.

Vu la saison que vient de produire le « Greek Freak », nulle raison de douter que la popularité de son prénom ne va s’arrêter de grimper. En route vers peut-être son premier titre de MVP, Giannis a ramené les Bucks au sommet de la ligue en terminant avec le meilleur bilan des deux conférences.

Il a aisément porté l’équipe du Wisconsin jusqu’aux sommets de l’Est, où les Bucks sont malheureusement tombés sur des Raptors qui tiendront même tête aux Warriors en Finales NBA.

Malgré la déception de ne pas avoir atteint les Finales, Giannis et les Bucks sortent d’une magnifique saison et peuvent repartir confiants pour l’avenir. Dans quelques années peut-être, le Wisconsin sera envahi de « Giannis ».

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs