La blessure de Kevin Durant et sa longue absence à venir sont un véritable choc pour le monde du basket. Beaucoup mettent en cause la mauvaise gestion du cas de la part des Warriors, mais Steve Kerr se défend face aux critiques.

Le retour de Kevin Durant sonnait comme un nouvel espoir dans ces Finales pour Golden State, mais l’ailier n’aura même pas vraiment eu le temps d’aider ses coéquipiers. Un mauvais appui, une chute, un tendon d’Achille rompu et plusieurs mois loin, très loin, des parquets NBA.

Le destin de KD a basculé, lui qui était promis au contrat max chez un de ses prétendants. Knicks, Nets et Clippers semblaient en pole pour faire venir Durantula, mais la blessure et la longue indisponibilité du joueur pourraient certainement de calmer les ardeurs de beaucoup de GMs.


Les Warriors auront pris tous les risques avec l’ailier afin qu’il participe à ces Finales, ce malheureux échec à la clé pour sanction. Beaucoup de critiques ont fusé vers Steve Kerr et l’organisation de Golden State pour cette « mauvaise gestion » du corps de Kevin Durant. L’entraîneur des Warriors défend pourtant ce choix, d’après Anthony Slater de The Athletic :

Steve Kerr a expliqué que Kevin Durant avait été contrôlé par différents corps médicaux, dont un consultant extérieur au club. Ils ont tous dit qu’une rechute au mollet était seulement possible, non pas un rupture du tendon d’Achille. « Est-ce qu’on aurait pris le risque si c’était à refaire ? Bien sûr que oui. »

Lire aussi | Kevin Durant blessé au tendon d’Achille : les antécédents d’autres joueurs

La rupture du tendon d’Achille n’était pas un risque connu pour le staff des Warriors. KD risquait une rechute au niveau du mollet qui aurait pu traiter cet été, et il se retrouve finalement avec une blessure mettant en péril sa carrière. Steve Kerr insiste bien sur le fait que ce type de pépin physique ne faisait pas partie des possibilités évoquées par les médecins. Des propos rapportés par Chris Montano, de Def Pen Hoops :

Une fois que Kevin Durant a été autorisé à jouer, il était à l’aise avec ça et nous aussi. La rupture au tendon d’Achille a été un choc total. Je ne sais pas quoi dire d’autre, si ce n’est que si nous avions su qu’il y avait une possibilité (que KD se blesse au tendon), nous ne l’aurions jamais laissé revenir.

Le tendon d’Achille ne faisait pas partie des risques encourus par Kevin Durant, mais malheureusement pour l’ailier, le risque zéro n’existe pas, encore moins avec les subtilités du corps humain. KD a sacrifié son corps pour un match, il a désormais un an pour se reconstruire.

Le mal est fait et la NBA devra apprendre à se passer de Kevin Durant. Le meilleur attaquant de l’ère actuelle sera éloigné des terrains et on ne sait toujours pas s’il pourra un jour retrouver son niveau d’avant blessure.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs