La carrière de Kevin Durant est en suspens après sa terrible blessure au tendon d’Achille lors du Game 5 des Finales. Si la rupture est avérée, KD rejoindrait une longue liste de blessés dans l’histoire de la ligue, dont la plupart n’en sont jamais vraiment revenus.

Il n’est pas le premier et ne sera malheureusement pas le dernier. Kevin Durant s’est blessé au plus mauvais moment possible, à l’un des pires endroits possibles. Le tendon d’Achille de l’ailier est touché et le diagnostic est net : il s’agit d’une rupture.

Dans l’histoire de la ligue, d’autres joueurs ont aussi connu cette terrible rupture du tendon d’Achille. Beaucoup n’en sont jamais vraiment revenus, et certains ont pu retrouver leur niveau. Retour sur quatre cas marquants parmi ceux ci-dessous :

tableau convalescence tendon d'achille kevin durant

DeMarcus Cousins – 357 jours d’absence

Intéressons-nous d’abord à l’actuel coéquipier de Kevin Durant, le très talentueux DeMarcus Cousins. Le pivot était une véritable machine à statistiques à Sacramento et à New Orleans, avant de contracter une rupture du tendon d’Achille sous le maillot des Pelicans, lors d’un match contre les Rockets, le 26 janvier 2018.

Cousins est alors coupé dans son élan alors qu’il réalise une saison 2017-2018 prolifique (25.2 points, 12.9 rebonds, 5.4 passes à 47.0% au tir et 35.4% de loin). Libre à l’intersaison, le pivot jouera la sécurité en rejoignant l’armada de Golden State. Après une convalescence d’un peu moins d’un an, Cousins est revenu terminer la saison 2018-2019 avec des statistiques moins volumineuses (16.3 points, 8.2 rebonds, 3.6 passes à 48.0% au tir et 27.4% de loin).

Le cas du pivot est à nuancer car il se trouve dans une équipe où il n’est plus du tout la première option offensive et sa blessure est encore fraîche. Il faudra encore attendre une ou deux saisons pour voir si DMC retrouve son niveau de meilleur pivot de la ligue.

Rudy Gay – 273 jours d’absence

Principal lieutenant de DeMarcus Cousins aux Kings, Rudy Gay a vu sa joli carrière de scoreur s’arrêter sec après une rupture du tendon d’Achille, le 18 janvier 2017 contre les Pacers. L’ailier a toujours été régulier dans sa carrière et réalisait une saison 2016-2017 très correcte sous le maillot des Kings avant la blessure (18.7 points, 6.3 rebonds, 2.8 passes à 45.5% au tir et 37.2% à trois-points).

Il fit son retour sous le maillot des Spurs où il a petit à petit récupéré ses aptitudes. Moins aérien qu’avant, Gay est toujours capable de certaines fulgurances. En revanche, ses statistiques ont connu un certain déclin par rapport à sa dernière saison à Sacramento (12.7 points, 6.0 rebonds, 2.0 passes à 49.0% au tir et 36.8% à trois-points sur ces deux dernières saisons). Globalement, le retour est réussi pour l’ailier, mais les limites sont toujours existantes.

Lire aussi | 3 équipes prêtes à signer Kevin Durant cet été malgré sa blessure

Kobe Bryant – 240 jours d’absence

Le Mamba a vu une vilaine blessure au tendon d’Achille venir mettre en péril la fin de sa carrière. Encore très sérieux lors de la saison 2012-2013 (27.3 points, 5.6 rebonds, 6.0 passes à 46.3% au tir et 32.4% de loin), Kobe Bryant se rompt le tendon le 12 avril 2013 contre les Warriors. La blessure et la convalescence amorcent le déclin de l’arrière.

Kobe jouera bien encore trois saisons pour finalement raccrocher les sneakers en 2016, mais il ne retrouvera jamais ses moyennes statistiques d’avant sa blessure (18.9 points, 4.4 rebonds, 3.9 passes à 36.6% au tir et 28.5% de loin sur ses trois derniers exercices). Cette rupture aura empêché au Laker d’inscrire un peu plus son nom dans les livres d’histoire de la NBA.


Dominique Wilkins – 283 jours d’absence

Petit saut dans le passé avec le cas de Dominique Wilkins. Véritable légende des Hawks dans les années 1980 et 1990, l’ailier est une menace permanente qui noircit la feuille de match chaque soir. Athlète accompli, joueur très aérien, celui qu’on surnomme The Human Highlights Film se rompt le tendon lors d’un match contre les Sixers, le 28 janvier 1992

Alors âgé de 31 ans, l’ailier est encore très solide (28.1 points, 7.0 rebonds, 3.8 passes à 46.4% au tir et 28.9% derrière l’arc). Une telle blessure pour un joueur s’appuyant beaucoup sur ses qualités athlétiques aurait pu être fatale à la carrière de Wilkins.

Mais le Hawk revient à un très bon niveau et claque une saison 1992-1993 tout simplement exceptionnelle (29.9 points, 6.8 rebonds, 3.2 passes à 46.8% au tir et 38.0% de loin). Ce retour gagnant de l’ailier est un vrai motif d’espoir pour un joueur récemment blessé comme Kevin Durant.

Les joueurs connaissent une blessure au tendon d’Achille presque au même âge. Si la rupture n’est pas (encore ?) confirmée pour Kevin Durant, l’ailier devra dans tous les cas s’inspirer fortement du come-back réussi de Dominique Wilkins pour sauver à son tour sa magnifique carrière.

La légende des Hawks, désormais retraitée, n’a pas hésité à apporter son soutien à Kevin Durant sur Twitter :

Si un mec comme moi a pu en revenir, je sais que tout le monde peut le faire ! Vous devez juste croire en vous-même et faire le travail nécessaire !

Dans la carrière d’un basketteur, il y a un avant et un après-rupture du tendon d’Achille.Kevin Durant devra maintenant s’accrocher pour retrouver son meilleur niveau et pouvoir à nouveau faire étalage de tout son talent et de son arsenal offensif unique. Courage à lui.

Dernières news NBA | Rumeurs chaudes | Transferts | Par franchises | Par joueurs