Tony Parker vient tout juste de prendre sa retraite. Mais pas d’inquiétudes, la relève est déjà présente et se donnait en spectacle mercredi 12 juin au Stade Pierre de Coubertin. Retour sur les finales de la Junior Ligue NBA UNSS FFBB…

Alors que Raptors et Warriors se livrent une bataille acharnée pour décrocher le Graal outre-Atlantique, les collégiens parisiens les imitaient ce 12 juin à Paris. Nous les avions laissés à la Draft en mars dernier où les trente écoles participantes avaient reçu la tâche (rêvée) de représenter une franchise NBA. Après deux mois de compétition dans leur conférence respective, la Junior League a rendu son verdict sous les yeux du trophée de la Coupe du Monde de Basket, qui a fait le déplacement pour émerveiller les jeunes.

A la baguette, l’Union nationale du sport scolaire voulait faire de l’événement “un grand rassemblement sportif où les jeunes se régalent.” clame Marion Trouillet. La directrice nationale adjointe de l’UNSS insiste sur la singularité du tournoi, avec des équipes mixtes et un maximum d’un joueur licencié en club par Team : “Tout au long du tournoi, on a eu des matches serrés avec des équipes d’un niveau égal. Grâce à ça, les enfants se sont régalés cette année.

Lire aussi | Frank Ntilikina dévoile son tout nouveau shoot…

Élément essentiel au bon déroulement de la campagne, l’implication de la fédération pour faire le lien entre les associations scolaires et les clubs de la région. Chaque collège est affilié à un club alentour, mettant en place des séances adaptées et libérant des créneaux d’entraînement pour les A.S. Une manière de dynamiser davantage l’Opération Basket Collège, menée conjointement par la FFBB et l’UNSS depuis 2006.

Retour sur les finales de la Junior Ligue NBA UNSS FFBB…
UNSS – Adam Zita

Nicolas Seignez, chargé des partenariats de la FFBB, résume bien l’histoire : « Dans une logique d’initiation, cette Junior League permet de faire découvrir le basket-ball à un maximum d’enfants, tout en les faisant rêver. » Le but final est bien entendu de donner envie aux jeunes de poursuivre l’aventure, en s’inscrivant dans un club à la rentrée prochaine.

Et cette initiative porte ses fruits. En témoigne l’enthousiasme de Naïma, Abdelaziz et Rami, vainqueurs du tournoi dans la catégorie Benjamin avec les Pacers du collège Georges Rouault. « Ce tournoi m’a donné encore plus envie de jouer. Il est fort probable que je m’inscrive dans un club l’an prochain. » conclut Rami, pour qui le basket est devenu « une drogue.« 

Félicitations également aux minimes d’Edmond Michelet, qui ont remporté le tournoi en Minimes. Ces gamins âgés de 11 à 14 ans ont leur bague de champion, et personne ne pourra leur enlever… même pas Chris Paul ou Carmelo Anthony.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs