Après une entrée en matière réussie mais compliquée, la France affronte aujourd’hui le Monténégro, battu par la Suède hier. Une deuxième victoire mettrait l’équipe en orbite avant d’affronter la Suède, dernier match de la poule.

Si le début de match hier avait été compliqué, cet après midi les Bleues semblent être mieux rentrer dans ce match. Présentes sur tous les ballons et les changements défensifs, elles patientent aussi en attaque et s’offrent des paniers facile (8-5; 6″ à jouer). Le Monténégro est adroit en attaque mais dépassé par la vitesse française. Une antisportive sifflée sur Valériane Ayayi porte l’avance à 7 points (12-5; 4″ à jouer). Le duo Hartley Gruda fonctionne bien et l’adversaire prend son premier temps mort (5-14).

Les françaises continuent sur leur lancé : efficaces en attaque, elles provoquent des fautes et à 2″10 de la fin du premier quart-temps, les monténégrines sont dans la pénalité (21-9). Du côté du Monténégro, la solution vient de l’intérieur et l’équipe marque un panier après un long moment sans scorer (24-13). Premier quart-temps quasi parfait pour les tricolores.

Le second quart-temps débute en faveur du Monténégro qui inflige un 5-0 aux françaises avant que Sarah Chevaugeon réponde (26-18; 7″54 à jouer). L’adversaire, passé en défense de zone donne quelques difficultés aux Bleues mais rien ne semble les arrêter. La balle circule très bien ce qui permet des tirs ouverts en extérieur (25-32; 5″ à jouer à 4/6 à 3 points).

Les cinq dernières minutes avant la mi-temps sont à l’image du début du match. Beaucoup d’activité que ce soit offensivement ou sur le secteur défensif. Sandrine Gruda est partout et fait tourner la tête de ses adversaires. Les françaises s’offrent des caviars à l’image de la passe de Valériane Ayayi pour Sandrine Gruda à l’intérieur. Au moment de rentrer aux vestiaires, les bleues comptent 21 points d’avance (46-25). Valériane Ayayi et Sandrine Gruda sont respectivement déjà à 10 et 11 points.

Lire aussi | Les Bleues victorieuses face à la République Tchèque

De retour des vestiaires, les françaises continuent sur leur lancée. L’écart pris en première période leur permet de contrôler leurs efforts tout en dominant à la marque. Le ballon circule toujours aussi bien malgré quelques interceptions adverses. Les bleues, en confiance, ne laissent rien passer à l’image de toute la rencontre et remporte ce temps 21 à 13. Il reste dix minutes à jouer et on ne voit pas comment la France pourrait laisser filer ce match même si on sent dans ce 3e quart-temps, un peu de relâchement.

Le dernier quart-temps n’est qu’une formalité mais Valérie Garnier tient à ce que ses troupes restent mobiliser durant la totalité du match. Elle n’hésite pas à poser le temps mort quand elle sent que ce n’est pas le cas. A 4″ de la fin du match, la rencontre semble plier mais ça n’empêche pas les tricolores de ralentir leurs efforts. Les Monténégrines, de leur côté, sont moins rapides, perdent en lucidité mais ne lâchent rien (82-49; 2″ à jouer). Marine Johannes sortira à 1″ de la fin en terminant meilleure marqueuse avec 15 points. Une preuve que la marque tricolore et bien repartie. Score final 88-53.

Côté statistiques : Marine Johannes termine meilleure marqueuse avec 15 points, Sandrine Gruda 12 points et Valériane Ayayi 11 points.

Un match gagné assez facilement pour les Bleues comparativement à la rencontre d’hier. Tout n’est pas encore parfait mais la confiance semble être au rendez-vous. Prochain match dimanche contre la Suède, qui s’est inclinée contre les Tchèques un peu plus tôt dans la journée.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs