Les quelques entraînements auxquels il a eu droit font déjà saliver le phénomène Zion Willamson, à quelques jours à peine de son début en Summer League.

Le numéro 1 de la draft Zion Williamson est l’un des rookies les plus attendu de ces dernières années. En effet, depuis le lycée, ses mixtapes font le tour de la planète. Ce combo taille-vitesse-puissance détonne, et cela fait de lui un phénomène physique comme on en a rarement vu.

Auteur d’une grosse saison en NCAA avec les Blue Devils de Duke (23 points, 9 rebonds et un peu plus de 1.5 contres par match ), il ne faisait aucun doute que son nom allait être le premier appelé par Adam Silver le soir de la draft.

Si on a hâte de le voir fouler les parquets, le mastodonte est également impatient de faire ses premiers pas dans la grande ligue. Zion à l’habitude d’attirer l’attention de toute la défense adverse. Un tel monstre ne peut pas toujours être défendu seul et les prises à deux (au minimum) sont monnaies courantes pour lui. Sans compter qu’en NCAA, les défenses sont généralement plus resserrées.

En effet, les règles sont différentes. Il est autorisé pour un défenseur de rester plus de trois secondes dans la raquette, ce qui entraîne une utilisation plus fréquente des zones par exemple. Pour un joueur qui mise en grande partie son jeu sur la pénétration, ce n’est bien évidement pas l’idéal. La NBA offre plus d’espace, et ça Willamson l’a très vite compris.

Lire aussi | Zion bat déjà des records !

Zion Willamson sur le spacing en NBA :

« En NBA, tout le monde peut tirer. Vous ne pouvez pas vraiment trop aider (défensivement), sinon ça donne un trois points ouvert. J’aime le spacing. C’est presque comme un rêve devenu réalité pour moi. Parce que chaque fois que j’attaque le panier, il y a de l’espace. »

Déjà inarrêtable en NCAA alors qu’il était attendu de pied ferme dans la raquette, l’autobus Zion Willamson risque de faire des ravages en NBA et occuper pas mal de top 10. Ajoutez à cela un vrai QI basket et sa bonne vison du jeu et vous obtenez un vrai casse-tête à résoudre pour ses adversaires.

Entouré de jeunes talentueux (Lonzo Ball, Ingram, Josh Hart ou encore le rookie Jaxson hayes drafté en 8eme position cette année), de vétérans (Holiday, Favors) et de snipers (JJ Redick par exemple), l’extra-terrestre a tout pour réussir dès ses débuts.

Zion Willamson avec plus d’espace ? Bonne nouvelle pour les spectateurs, un peu moins pour les arceaux…

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs