Eurobasket (F) – L’Espagne conserve son titre européen, la France en argent

0

On y est : la finale de l’Eurobasket féminin. On l’a rêvé, elles l’ont fait. La France est à 40 minutes (ou plus) d’un sacre européen. Face à elles, les espagnoles, championnes d’Europe en titre, une équipe que l’on connait bien.

Espagne / France, une confrontation que les aficionados du basket connaissent bien. Au dernier euro, même affiche de finale et elle avait été remportée par les … espagnoles. On aurait envie de dire : comme souvent … Mais chaque match est différent et chaque finale à son lot de surprise. Alors pourquoi cette année ne serait pas celle de la France. En tout cas, cette finale promet d’être belle, avec deux équipes très combatives qui donneront tout pour le titre.

Le match démarre tambours battant avec un panier d’Olivia Epoupa dès les premières secondes . Marta Xargay marque derrière l’arc à trois reprises et quelques oublis défensifs permettent aux espagnoles de faire un premier écart (12-6). Les espagnoles jouent vite et sont très adroites. En 6 minutes elles score 17 points en 4 minutes. Premier temps mort de Valérie Garnier pour remobiliser ses troupes (17-8). Un temps mort qui fait du bien puisque la France revient à un point (19-18;3″20 à jouer) Les bleues infligent donc un 10-2 aux espagnoles. Temps mort de Lucas Mondelo et trois points en sortie pour Cristina Ouvina (22-18). Après le temps fort français, c’est au tour de l’Espagne de faire parler son jeu et de refaire un écart (29-21; 1″ à jouer). Avec 6 paniers à trois points réussis (6/8), les coéquiières de Laura Nicholls terminent les dix premières minutes avec 11 unité d’avance
(32-21).

Sara Chevaugeon débloque son compteur et passe la France sous la barre des dix points imitée par Ornella Bankole (32-25; 7″36 à jouer). S’en suit un temps fort espagnol et quelques pertes de balle françaises qui permettent à l’Espagne de refaire un écart (42-29; 5″ à jouer). Temps mort de Valérie Garnier. Mais les espagnoles continuent sur leur lancée et répondent aux quelques paniers des françaises. Vaériane Ayayi provoque la deuxième faute de Marta Xargay qui laisse sa place. Quelques secondes plus tard c’est Laura Nicholls qui imite sa coéquipières. Pour autant, les françaises ne provoquent pas assez en attaques. Elles perdent beaucoup de ballons et permettent des contre-attaques faciles. Heureusement, ça ne tombe pas toujours dedans mais comme dans le premier quart-temps, l’Espagne rentrera aux vestiaires avec 14 points d’avance (50-36).

Lire aussi | Eurobasket (F) – Les serbes terminent 3e, la Grande-Bretagne 4e

De retour sur le parquet, les françaises reviennent à 10 points. Bria Hathley fait un bon début de seconde mi-temps avec deux passes décisives et un panier (54-44; 7″10 à jouer). Les attaques espagnoles sont plus difficiles, la faute à une défense française un peu plus en place. Mais Marta Xargay est toujours présente et score derrière l’arc (18 points pour elle à ce moment là du match (61-48; 4″43 à jouer)). L’Espagne prend le large et la France prend un nouveau temps-mort. Bria Harthley score derrière l’arc en fin de possession. Depuis le retour des vestiaires, les françaises sont plus fluides en attaque mais de nouvelles pertes de balles laissent les espagnoles devant. Dans la dernière minutes, la France recollent à -12 (68-56; 33 sec). Dominguez score au buzzer et à dix minutes de la fin du match, les espagnoles gardent le même écart qu’à la mi-temps (70-56).

12 000€ de cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

30 premières secondes du dernier quart-temps : une bonne défense française mais un 3 points de Marta Xargay suivi d’un marché de Valériane Ayayi. Elle sera imitée du côté de l’Espagne. 2e faute française et 4e d’Alexia Chartereau (73-56; 8″47 à jouer). Une minute passe et toujours pas de panier français, à l’image de ce tir de Marine Johannes qu’on voyait tous dedans. Temps mort de Valérie Garnier après la 4e faute personnelle d’Endy Miyem sur Ana Cruz. Panier à 3 points de la capitaine des Bleues (74-59) suivi d’une faute offensive espagnole sifflée contre Astou N’dour – sa quatrième- . Temps mort de Lucas Mondelo. Marine Fautoux rentre, n’est pas loin de marquer, mais commet la 5e faute d’équipe (76-59). A cinq minutes de la fin du match, les championnes d’Europe en titre prennent 20 points d’avance (80-59). Cinq minutes pendant lesquelles la France tentera de réduire l’écart, de retrouver son basket. Mais ce soir, les espagnoles étaient bien trop fortes. Marine Johannes commet sa cinquième faute mais toutes les joueuses auront foulé le parquet. Valérie Garnier fait rentrer Iliana Rupert dans les deux dernières minutes. Comme en 2017 et 2015, les Bleues se seront vu ravir le titre. Les espagnoles, qui, il y a 24h étaient pas loin d’être sorties par la Serbie gagne un nouveau titre et garde ainsi leur couronne européenne. La France se sera fait surclasser dans tous les compartiments du jeu. Score final 86 – 66

Côté statistiques : Sandrine Gruda termine avec 18 points, 6 rebonds, 4 passes, 1 interception
Marta Xargay : 23 points, 3 rebonds, 4 passes et termine dans le 5 de déprt

5 de départ de la compétition
Marta Xargay
Sonja Petrovic
Temi Fagbenle
Sandrine Gruda
Astou N’dour

MVP de la compétition
Astou N’dour

Comme il y’a deux ans , l’Espagne se retrouve sur le toit de l’Europe, la première équipe a réaliser cela depuis des années. La France devra maintenant se qualifier lors du tournoi pré-olympique pour espérer se qualifier à Tokyo 2020.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.