NBA – Le proprio des Mavs prend la défense de Carmelo Anthony

0

Il y a quelques jours, Jerry Colangelo expliquaient les raisons de l’absence de Carmelo Anthony pour le prochain mondial. Mais le propriétaire des Mavs a pris défense du joueur.

En proie à de nombreux forfaits, Team USA aurait pu faire appel à Carmelo Anthony. Le directeur national de la sélection américaine Jerry Colangelo a cependant refusé, jugeant qu’il aurait été un poids en concentrant ses efforts sur sa performance individuelle.

Le but selon lui ? Essayer de convaincre une franchise de le prendre pour la saison prochaine.

Une décision et des justifications qui ont particulièrement déplu au propriétaire des Mavs, Mark Cuban. Sur la radio Sirius xm, il annonce que Melo aurait dû faire partie de cette sélection :

Je dois parler au nom de Melo. Il aurait absolument dû faire partie de cette équipe.

Lire aussi | LeBron James s’éclate à l’entraînement avec Chris Paul… et Melo !

Une déclaration très claire qui va sans doute mettre du baume au cœur à l’ancien joueur des Rockets, peu défendu ces derniers temps par les dirigeants de franchise, malgré une période très compliquée.

Melo est en effet sans franchise depuis que les Bulls l’ont coupé le 22 janvier dernier. Mais à défaut de lui proposer une place à Dallas, Mark Cuban voulait quand même le voir dans l’équipe américaine. C’est toujours ça.

Il est vrai qu’il n’a jamais déçu (ou presque) avec la sélection, étant le meilleur marqueur de Team USA. Et si sa potentielle compétition s’était bien déroulée en 2019, elle aurait peut être valorisé son dossier auprès des franchises hésitantes.

Malheureusement pour l’emblématique joueur des Knicks, ce n’est pas lui qui décide mais bien Jerry Colangelo et son staff. Et quoi qu’en pense Mark Cuban, leur décision est tout à fait compréhensible.

Morale de l’histoire : défendre Carmelo c’est bien, lui proposer une place pour la saison à venir c’est autre chose. Voilà toute l’ambiguïté de son dossier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.