NBA – Le régime alimentaire fou de Larry Bird pendant une blessure en 1990

larry bird celtics
(crédit : DR)

Larry Bird a beau avoir eu une carrière incroyable, elle aurait pu être encore meilleure s’il n’avait pas eu de lourdes blessures au dos, dont une en 1990. Et durant son absence, la légende des Celtics s’est un peu laissée aller.

Publicité

Comment caractériser la carrière de Larry Bird ? Une légende des Celtics et de la NBA en général qui n’aura connu qu’une seule franchise dans sa carrière, laissant un héritage pour l’éternité.

Mais surtout, Larry Legend, c’est un comportement parfois un peu limite avec des histoires de trashtalking plus dingues les unes que les autres. Sans oublier une mythique rivalité sportive avec Magic Johnson tout en étant un fidèle leader et vrai coéquipier altruiste pour ses partenaires.

Publicité

Même s’il avait en lui cet esprit de compétition, Bird a aussi souvent été touché par les blessures. Notamment lors de l’année 1990-1991 qui fut assez compliquée pour lui. Sur cet exercice, Larry Legend loupe 22 matchs sur l’ensemble de la saison à cause d’une blessure au dos, et doit débuter quelques matchs sur le banc lors des playoffs. Cette année là, les Celtics en déclin sont sortis au deuxième tour par les Pistons, s’inclinant 4-2.

Cette blessure au dos n’est pas arrivée lors d’un effort physique lié à sa carrière de basketteur, loin de là. Il a tout simplement eu un problème alors qu’il refaisait le sol de l’entrée dans la maison de sa mère – ce qui correspond d’ailleurs plutôt bien à son personnage et sa volonté de réussir à faire les choses seul sans demander de l’aide extérieure. Un working class hero, si vous voulez.

Publicité

Lire aussi | Le message atypique de Michael Jordan pour la retraite de Larry Bird

En tout cas, qui dit blessure dit arrêt de travail et donc de sport. Problème : difficile de rester en forme sans pratiquer un effort quotidien à ce niveau. Et c’est ce qui arrivé à Bird qui s’est totalement laissé aller pendant cette période d’inactivité. Le Celtic était revenu en détail sur cette période débridée de sa vie auprès du journaliste Jack McCallum :

Je veux être actif. Ce que je pourrais faire, c’est me remettre en forme, me remettre en forme et encore me remettre en forme. Mais je ne le ferai plus comme avant. C’est de plus en plus dur. Il y a trois ans, je pouvais perdre 15 pounds (entre 6 et 7 kilos) comme rien du tout. Maintenant ? Je ne sais pas si je pourrais.

Je m’ennuyais tellement (pendant ma blessure) que je m’asseyais à la maison, je rendais ma femme folle, je mangeais et je mangeais. En deux semaines et demi, j’ai mangé dix gallons de glace (environ 37 kilos, ndlr !) et sept gâteaux de mariage. Pourquoi ? J’en mangeais parce que je savais qu’ils allaient être bons. Je veux dire, qui ne voudrait pas d’un gâteau de mariage ?

Publicité

Un moment d’égarement donc pour Bird dans une carrière marquée par sa régularité et son travail incessant. On lui passera volontiers cette petite période un peu plus dure mentalement. D’autant qu’il a parfaitement rebondi après cela en retrouvant sa place de pilier des C’s pour ses deux dernières saisons en carrière, en profitant pour signer un triple-double surnaturel.

Par la suite, Larry Legend a fait son chant du cygne avec la Dream Team de 1992. Pour rappel, il est devenu trois fois champion NBA en 1981, 1984 et 1986 en plus du titre olympique de 1992 évidemment. On pourrait aussi parler de ses distinctions personnelles mais la liste serait trop longue, et on retiendra principalement ses titres de MVP en 1984, 1985 et 1986.

Publicité

Avec un palmarès long comme le bras, on lui accordera un petit coup de moins bien en 1990. Et quand bien même, Larry Legend a gagné le droit de faire ce que bon lui semble.

Boston Celtics Buzz Franchises Larry Bird NBA 24/24 NBA Flashback

Publicité

Dernières actualités