NBA – Quel joueur avait la meilleure weed de l’histoire ?

0

Ce n’est pas un secret en NBA, certains joueurs consomment du cannabis pendant leur temps libre. Lors d’une discussion ouverte, John Salley, ancien intérieur de Detroit notamment, a dévoilé le nom du joueur qui possédait la meilleure weed durant son passage dans la ligue.

La consommation de marijuana est un débat qui dure depuis de nombreuses années en NBA. Certains anciens joueurs et actuels entraîneurs ont d’ailleurs déjà donné leur avis sur le sujet. Selon les propos Kenyon Martin, 85% des joueurs de son époque consommaient de la weed. Une pratique qui serait donc plus répandue qu’elle n’en a l’air.

Mais évidemment, il ne faut pas faire passer cela comme si ce n’était rien. Pour le moment, seuls 29 états autorisent la consommation aux Etats-Unis, ce qui pose ainsi des problèmes si l’on en vient à évoquer le sujet d’une potentielle tolérance de la NBA.

Légal ou non, de nombreux joueurs en sont friands et ce, depuis plusieurs décennies. John Salley, ancien intérieur de Detroit qui a évolué en NBA dans les 80’s puis 90’s, a connu la montée en puissance de cette pratique. Invité à en discuter lors du Eaze Summit avec Troy Smith, ancien joueur de NFL, Salley s’est laissé aller à quelques confidences sur le sujet.

C’était quelque chose, parce que quand je suis arrivé en NBA, je vivais différentes choses – j’allais voir des spectacles comiques plutôt que d’aller en boîte de nuit et les trucs comme ça – et il y a des gars dans l’équipe que vous connaissez qui fument de l’herbe. Et ils traînaient toujours ensemble. En vieillissant, j’ai réalisé que c’étaient toujours les meilleurs joueurs de l’équipe !

Lire aussi | Cliff Robinson s′exprime sur l’étroite relation entre cannabis et sport de haut niveau

Sans tabou, Salley a expliqué avoir commencé à en fumer à la fin de sa carrière. Et s’est même permis de dévoiler le nom du joueur qui possédait la meilleure weed selon lui.

C’est dingue, mais Stephen Jackson, mon bon ami, a toujours eu la meilleure herbe. Et c’était un super joueur ! Et chaque fois qu’il a été envoyé dans une autre équipe, ils ont mieux joué. J’ai entendu un autre joueur, je ne vais pas dire son nom, qui avait un conteneur (d’herbe) qui est tombé de sa voiture un jour. Et puis il a gagné deux championnats d’affilée.

Actuellement, ce débat est encore assez tabou dans la ligue pour certains joueurs. D’Angelo Russell avait d’ailleurs été arrêté en possession de marijuana en mai dernier et cette histoire n’avait pas arrangé l’image du nouveau joueur des Warriors.

Quoi qu’il en soit, et même si Salley, désormais dans ce business, s’en défend, cela reste un produit dangereux pour la santé et il vaut mieux rester à distance lorsqu’on est un joueur NBA. A l’heure qu’il est, la ligue ne tolère toujours pas l’utilisation (même médicinale) de ce genre de substances. Le débat devrait se poursuivre dans les prochains mois.

John Salley s’est totalement lâché sur un débat pourtant assez tabou. On comprend en tout cas mieux pourquoi Stephen Jackson était bien apprécié…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.