NBA – J.J. Redick raconte comment il a vécu le fameux buzzer-beater de Kawhi

0

Les playoffs 2019 ont offert des moments de légende à tous les fans de basket. On pense évidemment à ce buzzer-beater de Kawhi Leonard qui offre la qualification à Toronto en finale de conférence notamment. Un instant hors du temps dont J.J. Redick se rappelle encore parfaitement.

En terme de spectacle, ces playoffs 2019 ont été à la hauteur. Tous les matchs ou presque ont été intéressants, et rares sont les équipes à ne pas avoir tenté crânement leur coup. Au final, les Raptors sont devenus champions NBA pour la première fois de leur histoire en empêchant les Warriors d’aller chercher un troisième titre d’affilée.

Pour cela, les hommes de Nick Nurse sont passés par toutes les émotions. Une première série maîtrisée face à Orlando (4-1) avant de galérer face à Philadelphie (4-3) puis s’imposer contre les Bucks (4-2), pour s’offrir le droit de jouer Golden State en Finales. Supérieur, Toronto l’a finalement emporté 4-2.

Un parcours remarquable marqué par un moment d’anthologie offert par Kawhi Leonard face aux Sixers. Lors du Game 7, The Klaw a permis à Toronto de l’emporter grâce à un buzzer-beater absolument historique. Un moment difficilement descriptible tant les scènes de liesse étaient impressionnantes par la suite.

On se rappelle évidemment de la déception de Joel Embiid qui avait littéralement fondu en larmes dans les coulisses, anéanti par ce qu’il venait de voir. Un moment qui avait d’ailleurs poussé de nombreux joueurs à réagir sur les réseaux sociaux.

Lire aussi | La folle théorie du complot autour du game-winner de Kawhi Leonard

Jusqu’à maintenant, J.J. Redick n’avait pas exprimé son ressenti sur ce tir irréel. Le sniper était évidemment présent à quelques mètres de l’action puisqu’il était sur le banc à ce moment précis. Interrogé à ce sujet dans le podcast « The Lowe Post », Redick décrit en détail comment il a vécu le moment.

J’étais sur le banc, et j’avais en quelque sorte cet angle parfait, parce que, dès que la balle est entrée dans le terrain, je me suis avancé vers la ligne. J’avais une vue directe de l’action. Ma mémoire est peut-être un peu mauvaise, mais je crois que mes bras étaient croisés, je regardais la balle rebondir sur le rebord, elle est entrée et je ne suis pas sûr d’avoir eu une réaction immédiatement.

C’était juste le choc. Une partie de moi voulait sortir du terrain et frapper un mur. L’autre partie… Si t’es chez les Raptors, tu voudrais retrouver les gens contre qui tu viens de jouer une série de sept matchs. Je suis donc resté sur le terrain, j’ai parlé à Kyle, Marc, Kawhi, Danny et tous ces gars, je leur ai dit bonne chance, je leur ai souhaité de gagner le championnat, puis je suis parti.

Tu retournes dans les vestiaires et tu vois l’émotion. Je me sentais évidemment ému. Joel (Embiid) s’est mis à pleurer. Ce sont des moments qu’on n’oublie pas. Même si tu n’oublies pas le tir, les conséquences de moments comme ça, tu n’oublies pas non plus, parce qu’il n’y a que cette émotion à vif.

La scène était impressionnante derrière un poste de télévision, alors imaginez seulement le ressenti des personnes présentes dans la salle et même celles proches du banc. J.J. Redick en a fait l’expérience et il s’en souviendra certainement toute sa vie.

Et si c’était ce tir qui l’a poussé à partir des Sixers ? Le joueur est désormais sous contrat avec New Orleans et s’apprête à relever un nouveau défi dans sa carrière dans une équipe en totale reconstruction.

Le buzzer-beater de Kawhi Leonard est encore dans toutes les têtes. J.J. Redick a mieux vu la scène que quiconque et doit sûrement encore en faire des cauchemars.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.