NBA – Bol Bol aurait finalement pu être drafté au premier tour

Bol Bol Denver Nuggets Draft 2019
Getty Images

Bol Bol est une des grandes énigmes de cette draft 2019. Alors qu’il était en haut des mock drafts il y a quelques mois, il a finalement été choisi en 44ème position par Denver. Il aurait cependant bien pu être picked au premier tour.

Publicité

La draft 2019 a été palpitante pour de nombreuses raisons. D’abord, l’attraction Zion Williamson a occupé la majorité de l’espace médiatique. Une fois le colosse sélectionné par New Orleans en première position, on pouvait enfin pleinement se lancer dans le reste de la cuvée.

Elle a notamment comporté un Français en la personne de Sekou Doumbouya. Le prospect de Limoges a été choisi en 15ème position par Detroit. Intéressant quand on sait qu’un certain Blake Griffin est à ce poste chez les Pistons et pourra mentorer le Frenchie.

Publicité

A part ça, il y avait ce gros point d’interrogation qui entourait Bol Bol. Le pivot américano-soudanais était annoncé dans le top 5 de la draft plusieurs mois avant celle-ci. Mais à cause d’une blessure, sa cote a lourdement chuté au fil des semaines et le résultat a été sans appel le jour J.

Il a finalement été sélectionné par le Heat (pick récupéré par les Nuggets)… en 44ème position seulement, vivant un véritable malaise pendant toute la soirée. Mais une question est restée en suspens depuis ce fameux soir. La franchise du Colorado a-t-elle tout tenté pour le récupérer ou est-ce un coup de chance ?

Publicité




Lire aussi | Le salaire scandaleux touché par Bol Bol aux Nuggets

Le président des opérations basket de Denver, Tim Connelly, a répondu sans tabou à cette interrogation dans le podcast « Stokley and Zach ». Selon lui, Bol Bol aurait pu devenir un joueur des Nuggets même au premier tour, car la franchise était à fond sur lui.

Nous étions assis là [le soir de la draft] et nous avons imaginé Bol très bien classé, et nous avons essayé de monter un trade pour avoir un choix au premier tour – nous avions une poignée de joueurs qui valaient un pick de premier tour – mais le prix demandé était trop élevé. Au fur et à mesure que la draft se déroulait, on ne s’était pas dit qu’on allait cibler Bol absolument vu comme il descendait, c’était plus une réaction comme pour dire « ce mec n’est pas un choix de deuxième tour ».

Lorsque vous montez un trade pour avoir un pick, vous dites : « Je vous donne ceci seulement si le gars que je veux est encore disponible », alors vous êtes au téléphone avec l’autre équipe et vous écoutez. Nous avons réussi à acquérir le 44ème pick alors que le 40ème se décidait. Et à ce moment on était persuadé qu’il (Bol Bol) il ne serait plus là au 44ème choix, donc il faut pas trop s’exciter. 41 – le nom sort. Il n’est pas choisi. Puis 42 non plus. A ce moment là, on transpire vraiment. Le 43ème passe et on a la chance qu’il soit descendu en 44ème place.

Publicité

Denver était donc prêt à sélectionner le pivot plus haut que la 44ème place puisque les dirigeants des Nuggets le considéraient véritablement comme un joueur à prendre au premier tour. Les autres franchises avaient beaucoup plus de réserves sur lui notamment à cause de son physique assez fragile.

Son temps de jeu n’est pas pour autant garanti dans l’équipe de Mike Malone puisqu’il y a encore Nikola Jokic et Mason Plumlee devant lui. Il faudra qu’il essaye de montrer ce dont il est capable sur le peu de minutes qui lui sont promises. En tout cas, le géant semble être dans les petits papiers de sa direction, ce qui est toujours bon signe.

Publicité

Denver a profité des méfiances des autres équipes pour pouvoir engager Bol Bol. Pourra-t-il se faire une place en NBA ? Rien n’est moins sûr.

Bol Bol Denver Nuggets NBA 24/24

Toute l'actu NBA