Publicité

NBA – Enes Kanter pris à partie en dehors d’une mosquée

Enes Kanter empêché de jouer par la dictature

Enes Kanter s’est retrouvé mêlé à une nouvelle histoire en lien avec son pays d’origine. Ce vendredi, en sortant de la mosquée, le Celtic a été pris à partie.

Publicité

La prière du vendredi est l’une des plus importantes dans la pratique de l’Islam. Il est de coutume pour les fidèles de se rendre à la mosquée pour cette prière collective. C’est ce qu’ont fait Enes Kanter et son coéquipier Tacko Fall.

C’est donc en sortant de la mosquée de Cambridge à Boston que l’intérieur des Celtics a été pris à partie par des supporters du président Recep Tayyip Erdoğan. Dans une vidéo postée sur son compte Twitter, on y voit un homme filmer Kanter en vociférant à son encontre.

Publicité

Bonjour à tous. Les voyous du président Erdoğan m’ont attaqué et menacé aujourd’hui après la prière du vendredi à la mosquée de Boston. Le gouvernement turc ne me laisse même pas exercer ma foi librement, sans parler du fait que ma liberté d’expression est attaquée.

Publicité

Lire aussi | Tacko Fall s’attire les compliments d’un vétéran des Celtics

Il est évidemment difficile de comprendre le contexte de la situation, mais si l’on s’en tient au propos du Celtic, plusieurs de ses compatriotes auraient tenté de créer une petite échauffourée.

L’ambiance ne semble pourtant pas particulièrement tendue, et c’est peut-être dû à la présence du géant Tacko Fall qui s’adonne avec un grand plaisir à une séance photo improvisée avec des fans qui l’ont déjà visiblement adopté.

Publicité




Mais quand on connait le passif entre Enes Kanter et le gouvernement turc, il est facile d’imaginer ce genre de situation se répéter. Pour rappel, l’intérieur est très engagé politiquement et il n’hésite pas à critiquer vivement le régime de son pays, ce qui a fait de lui un ennemi de la nation.

C’est pour cette raison qu’il n’avait pas pu se rendre à Londres avec les Knicks l’an dernier pour y affronter les Wizards, de crainte d’être assassiné. Devant les nombreuses menaces reçues, Kanter avait pris la décision de rester sur le sol américain. Un de ses camps de basket avait aussi été annulé suite à de nombreuses pressions extérieures.

Publicité

S’engager en politique quand on est un sportif peut parfois être dangereux. Il n’y a pas de meilleur exemple que celui d’Enes Kanter pour le prouver.

Boston Celtics Enes Kanter NBA 24/24 Tacko Fall

Feed NBA 24/24