NBA – Steve Kerr : « C’est là que KD a commencé à se désintéresser »

0

Depuis que Kevin Durant a quitté les Warriors l’été dernier, les discussions sur les motivations de son départ sont légion. En quête incessante de reconnaissance, l’ailier n’a jamais été réellement satisfait de son passage dans la Baie. C’est en tout cas l’avis de Steve Kerr.

Plus les mois passent depuis la signature de Kevin Durant à Brooklyn, plus les anecdotes et histoires sur son départ continuent de faire surface. L’ailier a remporté ses deux premiers titres en carrière en trois saisons avec les Warriors. Et pourtant, il a donné l’impression d’avoir quitté le club avec un goût amer en bouche.

Difficile à cerner, KD est en quête permanente d’un accomplissement personnel, mais aussi de la reconnaissance des autres. C’est vraisemblablement la raison pour laquelle il ne souhaitait plus rester avec les Warriors : malgré les titres et les performances individuelles de qualité, il avait l’impression de ne pas être apprécié à sa juste valeur aux yeux du monde entier.

Invité à en discuter avec le journaliste Bill Simmons de The Ringer, Steve Kerr s’est exprimé sur cette histoire. Selon les deux hommes, après le titre de 2017, KD était obsédé à l’idée d’être reconnu comme celui qui avait surpassé LeBron James. Mais, déçu du manque d’appréciation des observateurs, l’ailier a alors commencé progressivement à se désintéresser, dépité de ne pas avoir récolté ce qu’il était venu chercher.

Simmons : Ma théorie – je ne sais pas si j’ai raison – est que KD pensait vraiment avoir dominé LeBron après ce premier titre (en 2017, ndlr). Je pense qu’à l’issue de cette série, les gens se sont dits : « Wow, ce gars était meilleur que LeBron durant les Finales ». Mais lui pensait qu’il s’agirait aussi de : « KD a fait le bon choix ».

Kevin Durant était donc persuadé que le titre remporté en 2017 permettrait de justifier son choix de rejoindre les Warriors durant l’été précédent. Il pensait que ce titre lui assurerait celui de meilleur joueur du monde, celui qui a dominé LeBron James durant les finales.

Lire aussi | Un fan des Rockets trolle les Warriors avec une carte assassine

Mais comme nous le savons, ça n’a pas été le cas. Personne n’a jamais vraiment pardonné KD pour son choix. Et même le fait d’avoir remporté 2 titres n’a rien changé, comme le résume bien Bill Simmons :

Mais au lieu de ça, les gens étaient plutôt en mode : « Qu’il aille se faire voir, nous n’allons toujours pas t’accorder de crédit ».

Et je pouvais le ressentir dans certaines interviews. Ce sentiment de : « Que dois-je faire de plus ? Je viens d’affronter LeBron les yeux dans les yeux et j’ai gagné. Qu’est ce que je dois faire de plus ? »

C’est à ce moment précis que Durant aurait commencé à se questionner. Il venait de remporter son premier titre en carrière face à LeBron, mais en parallèle, il n’avait jamais été autant détesté durant sa carrière. Il avait enfin sa bague, mais son image était salie. La décision de l’été 2016 demeurait impardonnable pour beaucoup.

C’est ensuite au tour de Steve Kerr de s’exprimer, et le coach des Warriors s’accorde sur les propos de Bill Simmons.

Kerr : Tu as totalement raison. La raison pour laquelle nous avons recruté Kevin est la même que celle pour laquelle nous l’avons perdu : il n’était pas satisfait. Durant sa première année avec nous, il posait constamment des questions. Il évoluait dans un nouveau système avec des nouveaux joueurs. Je pense qu’il a apprécié la situation.

L’année suivante, j’ai senti qu’il commençait à se désintéresser. Mon sentiment était qu’il commençait à ne plus être satisfait, c’est-à-dire : « C’est donc ça, c’est tout ? On a gagné le titre l’an dernier, on déroule cette année, mais peu importe ce que je cherche, je ne le trouve toujours pas. »

Je ne sais pas s’il s’agissait de ce dont tu as parlé, que Kevin se considérait au sommet de la NBA, mais que personne ne le reconnaissait en tant que tel. Personne ne reconnaissait qu’il avait dominé LeBron durant ces Finales.

Simmons : Je l’ai senti, durant plusieurs échanges. Il était vraiment frustré.

Kerr : Oui, c’est vrai.

Désormais à Brooklyn, Kevin Durant a quitté les Warriors pour poursuivre une quête de reconnaissance qui le ronge depuis plusieurs années. Espérons simplement pour lui qu’il parviendra un jour à être en paix avec lui-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.