NBA – Boris Diaw raconte une géniale anecdote de Tony Parker et Pop

0

Soirée pleine d’émotions la nuit dernière avec le maillot de Tony Parker retiré à San Antonio. Tous ses compères de la grande épopée Spurs étaient présents, et notamment Boris Diaw qui a raconté une anecdote assez amusante entre le meneur et Gregg Popovich.

Publicité

La relation entre Tony Parker et son coach de toujours a été et reste très fusionnelle. Comme celle d’un père et de son fils, pleine de tendresse mais aussi de dureté. Afin de conduire le meneur vers l’excellence, Gregg Popovich a parfois été très dur.

Boris Diaw, ami de toujours de TP et qui a joué sous les ordres de Pop, a conté une anecdote croustillante sur cette relation. De passage à San Antonio durant la saison, il rend visite à Tony Parker chez lui, qui lui informe que, surprise, Gregg Popovich les convie à un dîner.

Juste après le dessert, Babac se rend compte que les deux hommes manquent à l’appel. Après les avoir cherchés, il les trouve finalement dans une arrière-salle avec juste un ordinateur portable ouvert et en train de fonctionner :

Je vois Pop regarder un clip vidéo avec Tony, du match de la veille. C’est Noël. Nous dînons ensemble. Et Pop crie après Tony.

Lire aussi | Les durées d’absence de Fox et Hayward connues

Même pendant un repas pour Noël, Pop était donc derrière Tony. Encore une démonstration du fait qu’il voulait que le meneur s’améliore sans cesse, quitte à être très dur. Pas de repos pour TP, même durant les fêtes…

Le maillot du joueur français a donc été retiré la nuit dernière au AT&T Center, donnant lieu à une cérémonie pleine d’émotions, un n°9 à jamais au plafond et une page qui se tourne.

Gregg Popovich, qui a livré un superbe discours, en a profité pour faire référence à son traitement « à la dure » de Tony Parker, non sans humour :

Je m’excuse pour tous les abus physiques et mentaux que tu as subi durant le temps où tu étais ici. Ça fait longtemps que j’avais envie de dire ça.

Un petit clin d’oeil de Pop à propos de sa rigueur légendaire. Au vu de la réussite du Big Three et la carrière du Français sous ses ordres, on peut se dire que son style a sans doute été parfaitement bénéfique.

Un maillot retiré, une anecdote croustillante et un Pop en grande forme. Un sacré cocktail pour une soirée réussie et remplie d’émotions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.