NBA – Bol Bol déjà chaud en G League !

0

Après près d’un an loin des terrains, Bol Bol a retrouvé la compétition depuis vendredi dernier en G League. En une semaine seulement, le géant des Windy City Bulls a rappelé l’incroyable joueur qu’il pouvait être !

Depuis sa blessure du 12 décembre 2018, lors d’un match entre ses Ducks d’Oregon et l’université de San Diego, la vie sportive de Bol Bol est loin d’être facile. Loin de là.

Déjà parce que sa cote lors de la draft a chuté d’une façon quasiment jamais vu auparavant. Annoncé longtemps dans le top 10, voire 5, de la dernière draft, il aura du attendre le 44ème choix pour être sélectionné.

En plus de cela, le fils de Manute Bol doit faire avec un salaire pas loin d’être scandaleux du côté de Denver. Certes, un immense pivot qui sort de la fac blessé a de quoi faire peur. Mais de là à ne lui offrir que 50 000$ garantis…

Puis plus récemment, suite à la fin de sa rééducation, Bol Bol a appris qu’il était envoyé en G League, du côté des Windy City Bulls, à plus de 1 600 kilomètres de Denver. Mais la galère a touché à son terme en fin de semaine dernière, avec le retour du pivot sur les parquets. Un retour plus que convaincant !

Lire aussi | La géniale anecdote de Lou Williams sur Kobe Bryant

Le vendredi 15 novembre, presque 11 mois jour pour jour après sa blessure, Bol Bol a effectué ses débuts professionnels. Malgré cette absence longue durée, et un temps de jeu limité, celui qui appartient aux Nuggets a frôlé le double-double. 8 points, 9 rebonds et 4 contres, le tout en seulement 18 minutes. Pas mal pour un début.

Mais c’est mercredi que l’ancien Duck d’Oregon a rappelé à la planète basket que sa place est à l’échelon supérieur. Avec les meilleurs joueurs du monde. Face aux pauvres Fort Wayne Mad Ants (victoire 115-110), le pivot à été au four et au moulin. Il a notamment scotché son adversaire contre la planche, le tout quasiment sans sauté ! (0:22 dans le tweet ci-dessous)

16 points, 11 rebonds, 2 contres, dont ce scotch monstrueux, le tout en sortant du banc et avec seulement 20 minutes de temps de jeu. C’est plus qu’encourageant. Surtout lorsqu’on sort de quasiment un an sans jouer…

Voir ce géant de 2m18 jouer tout en touché et en finesse nous laisse rêveur. Quand on se dit que l’an prochain il pourra apprendre au quotidien de Nikola Jokic, il y a de quoi saliver.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.