Euroleague – Deuxième victoire consécutive pour le Fenerbahçe !

0

Le titre peut paraître osé et pourtant, jamais cette saison le Fenerbahçe avait enchaîné deux succès de rang en Euroleague.

Elle fait du bien et va peut-être permettre au Fenerbahçe d’avoir quelques certitudes, ou plutôt, d’apercevoir des progrès dans son jeu. Avec seulement deux victoires en neuf journées, Zeljko Obradovic commençait à perdre patience et sa colère froide contre le CSKA en était la plus évidente démonstration. Depuis, si l’équipe du nonuple champion d’Europe s’est encore lourdement inclinée contre Barcelone (89-63), elle a tout de même enregistré deux succès.

La semaine dernière, en conclusion d’un « road trip » de trois matchs à l’extérieur en Euroleague, le Fenerbahçe a disposé de l’Asvel à l’Astroballe, 88 à 72. Une première victoire à l’extérieur cette saison grâce à un bon Vladimir Stimac (21 points, 8 rebonds, 1 passe, 27 d’évaluation) et un spectaculaire Derrick Williams (17 points, 6 rebonds, 1 interception, 4 contres, 26 d’éval).

Lire aussi | Claude Bolotny (Limoges CSP) se confie !

Hier soir, le Fenerbahçe rencontrait le Khimki Moscou, à la maison. Mal embarqué en début de rencontre, les turcs rejoignent la mi-temps avec cinq points de retard (44-49). On ne se posera pas la question du discours d’Obradovic à la pause, mais on imagine bien que les murs ont peut-être tremblés. Au retour des vestiaires, le Fener propose un nouveau visage et c’est… défensivement que l’équipe va trouver la solution.

Les locaux inscrivent 21 points pour seulement six petits points encaissés. L’écart après trois quart-temps est maintenant inversé et le Fenerbahçe mène 65-55. Les dix dernières minutes sont bien gérées et c’est un nouveau succès pour Obradovic et ses hommes.

« A la mi-temps, nous avons parlé de la nécessité de changer notre jeu, notamment en défense. La clé du match, c’est bien sûr le troisième quart-temps. Ils n’ont marqué que 6 points. Nous avons pris confiance et c’était beaucoup mieux en attaque. Nous avons joué comme une équipe. Je n’aime pas citer de noms mais il évident qu’ils ont bien joué et qu’ils ont été bien meilleurs que quelques semaines auparavant. »

Zeljko Obradovic après la rencontre

Les paroles d’Obradovic sont lucides et Luigi Datome, pourtant ouvertement critiqué par son coach lors de cette fameuse rencontre face au CSKA, a retrouvé son talent avec 20 points, 4 rebonds, 1 interception et 18 d’évaluation. Jo Lauvergne a compilé 7 points, 3 rebonds, 1 passe, 1 interception, 2 contres, pour 10 d’évaluation en 18 minutes.

La machine est-elle en marche ? Aucune certitude concernant l’avenir de ce groupe. Mais Obradovic a beaucoup d’expérience pour paniquer et il attend patiemment d’avoir un groupe au complet avec notamment ses deux français, Nando De Colo et Léo Westermann.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.